/, ACTUALITE, FAITS DIVERS/ACCUSES DE MEURTRE ET DE NON-ASSISTANCE A PERSONNE EN DANGER: ISSA SOGORE CONDAMNE A 10 ANS DE PRISON ET KARIM DEMBELE, A 3 ANS !

ACCUSES DE MEURTRE ET DE NON-ASSISTANCE A PERSONNE EN DANGER: ISSA SOGORE CONDAMNE A 10 ANS DE PRISON ET KARIM DEMBELE, A 3 ANS !

Une affaire de meurtre et de non-assistance à personne en danger a été jugée par les magistrats professionnels de la Cour d’Assises, le 31 août dernier. D’abord, c’était Issa SOGORE. Il était accusé de meurtre. Ensuite, Karim DEMBELE pour non-assistance à personne en péril. Ils écopent respectivement de 10 et de 3 ans de prison.  Attendu que l’information a établi les faits suivants : dans la nuit du 13 au 14 mai 2018, vers 23 heures, un groupe de jeune composé de ressortissants de Ségou quittait le grand marché pour venir assaillir Seydou DEMBELE et Dramane COULIBALY. Au centre se trouve une fille : Kouma DIARRA.

En fait, Kouma DIARRA était la fiancée de Yaya DIALLO. Celui-ci était resté au village. Mais, Yaya a été informé que sa fiancée entretenait des relations douteuses avec un jeune homme prénommé Dramane COULIBALY. Alors, il entreprend d’arrêter cette relation. Pour ce faire, il confie au sieur Karim DEMBELE de surveiller les suspects et de l’en informer. Dans la nuit du 15 février 2018, pendant que les susnommés Dramane, Seydou DEMBELE et Kouma DIARRA étaient sous un hangar à N’Tomikorobougou près d’un parking auto, les jeunes Issa SOGORE et Karim DEMBELE sont venus les assiéger, toute la nuit. Le lendemain, vers 06 heures, quand le sieur Dramane COULIBALY a ouvert la porte de son hangar, les agresseurs se sont mis à l’insulter et à exercer sur eux des voies de fait.

C’est dans ces circonstances qu’lssa SOGORE poignarde Dramane COULIBALY avec un couteau. Des cris de détresse altèrent le voisinage.

Les personnes présentes au lieu du drame l’ont aperçu baigner dans le sang. Elles informent le Commissariat de Police du 1er arrondissement. Celui-ci diligente une enquête préliminaire pour meurtre et non-assistance à personne en péril. Considérant qu’lssa SOGORE est inculpé de meurtre conformément aux dispositions des articles 199 et 200 du Code Pénal ; considérant que le meurtre se définit comme le fait de donner volontairement la mort à autrui; que dans le cas d’espèce, l’inculpé avoue sans ambages, avoir poignardé son adversaire avec un couteau; que cet acte matériel dont l’exécution traduit effectivement son intention de donner la mort avec conscience, est caractéristique de son sadisme; qui a passé la nuit de 22 heures à 04 heures du matin à épier sa victime à dessein ; considérant que le nommé Karim DEMBELE est inculpe de non-assistance à personne en péril ; qu’en s’abstenant d’agir, l’inculpé a commis le délit prévu et puni par l’article 220 du Code Pénal.

Ayant été déclaré coupable des faits qui leur sont reprochés sans l’obtention de circonstances atténuantes de la Cour, les deux accusés écopent respectivement 10 et 3 ans. Pourtant le parquet dans ses réquisitoires avait insinué que ces accusés pouvaient valablement bénéficier de la faveur des circonstances atténuantes.  Ce qui malheureusement n’a pas été pris en compte par le Président de la Cour. Etant donné que l’accusé Issa SOGORE avait déjà purgé 2 ans de prison, il lui reste maintenant 8 ans. Et l’autre accusé Karim DEMBELE avait déjà purgé 1 ou plus sur les 3 ans.

Mohamed TRAORE

By |2020-09-01T17:01:17+02:00septembre 1st, 2020|A LA UNE, ACTUALITE, FAITS DIVERS|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

Aller à la barre d’outils