/, ECONOMIE/ACHEMINEMENT DE NITRATE D’AMMONIUM VERS LE MALI : LE MINISTÈRE DES TRANSPORTS ET DE LA MOBILITÉ URBAINE RASSURE LA POPULATION !

ACHEMINEMENT DE NITRATE D’AMMONIUM VERS LE MALI : LE MINISTÈRE DES TRANSPORTS ET DE LA MOBILITÉ URBAINE RASSURE LA POPULATION !

L’annonce a été faite de l’acheminement d’une quantité gigantesque de nitrate d’ammonium vers le Mali venant du Sénégal. L’information avait semé la psychose au sein des populations qui craignaient l’impact de ce produit sur leur sécurité. Surtout, que c’est cette même quanti qui a explosé au port de Beyrouth, au Liban dernièrement, faisant des ravages énormes, ayant  fait au moins 73 morts et 3700 blessés.

Compte tenu de la situation, le  Ministère des Transports et de la Mobilité urbaine a fait un communiqué hier mardi 25 août 2020 dans ce sens pour rassurer les populations. Ce communiqué indique ceci : « Le Ministère des Transports et de la Mobilité urbaine rassure les populations que le transport de ce produit, qui est une commande habituelle des sociétés minières pour des besoins d’utilisation dans les carrières, est fait en parfaite conformité avec les règles de transport de marchandises dangereuses,  confinement propre, discrimination avec d’autres produits sur le même espace et entreposage sur une plateforme à l’air libre ». Aussi le Ministère a rappelé qu’en 2018, plus de 19 000 tonnes de nitrate d’ammonium ont été acheminées au Mali à partir des Entrepôts maliens au Sénégal et au Ghana. En 2019, ce sont plus de    21 000 tonnes du même produit qui ont été transportées à partir du port de Dakar.

Cette année, il est prévu l’acheminement de 12 700 tonnes de nitrate d’ammonium sur lesquelles 700 tonnes ont été évacuées à la date du 23 août 2020 au profit de la compagnie MAXAM pour les mines d’or de Loulou et Goungoto.

Seules les populations maliennes n’étaient pas paniquées. Cela concernait aussi celles du Sénégal d’où le nitrate d’ammonium est parti. C’est un véritable ouf de soulagement pour les dakarois quand ils ont appris que  les autorités sénégalaises ont pris l’initiative de vider le stock entreposé, au port de Dakar. Au total 3050 tonnes de cette substance dangereuse étaient gardées au port autonome de Dakar par un particulier malien. Le vendredi 21 août 2020, l’acheminement de la substance a débuté sous escorte militaire dans des camions de 30 tonnes en direction du Mali. Le ministre de l’Environnement a refusé au propriétaire de les stocker à Diammiado, une ville située à 40 km de la capitale. Il a déclaré que les camions pourraient traverser la frontière malgré la fermeture des frontières. Cette nouvelle a beaucoup soulagé les populations sénégalaises.

Le Ministère des Transports et de la Mobilité urbaine a rassuré les populations  du Mali.

Mais,  il faut que nos autorités prennent des mesures idoines pour qu’on ne commette pas les mêmes erreurs qu’ont commises les Libanais. Il faut aussi tenir compte des conséquences environnementales. Sinon, l’inquiétude demeurera.

YOUSSOUF KONATE

By |2020-08-26T18:04:10+02:00août 26th, 2020|A LA UNE, ECONOMIE|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

Aller à la barre d’outils