/, COVID 19, LES INFOS DU SOIR DE BAMAKO, POLITIQUE, SANTÉ/ADRESSE DU PRESIDENT IBK A LA NATION : DES ZONES D’OMBRE A ECLAIRCIR !

ADRESSE DU PRESIDENT IBK A LA NATION : DES ZONES D’OMBRE A ECLAIRCIR !

Malgré des annonces jugées fortes, une explication plus poussée devrait avoir lieu pour éclairer la lanterne des citoyens lambda. Nombreux sont ceux qui attendent d’amples explications.

Dans son discours à la nation, le Président de la République IBRAHIM BOUBACAR KEITA a égrené quelques initiatives destinées à atténuer la souffrance des Maliens. Mais l’on est en droit de poser des questions : comment se fera la distribution des masques ? Quelle sera leur qualité ? Autant d’interrogations qui se posent depuis cette intervention du Président de la République Ibrahim Boubacar KEITA.

Ensuite l’annonce spéciale de 100 milliards qui seront alloués aux familles estimées vulnérables. Désormais, ce mot de « vulnérables » est sur toute les lèvres : quand est-on vraiment vulnérable ? Puisque la distribution se fera sur des critères de vulnérabilité, critères évalués et consensuels. Voilà le pan à éclaircir.

La disposition qui a suscité le plus de débats ces dernières heures, évidemment, c’est la prise en charge des factures d’eau et d’électricité en faveur de couches les plus démunies. D’abord qu’entendre par catégorie sociale ?

Le Sénégal a décrété gratuit le service d’eau et d’électricité pour tout le monde. La même difficulté sera dans la distribution du mantra : « un malien un masque » pour plusieurs raisons : la question sécuritaire, la vétusté des routes, tous problèmes devenus quotidiens pour le pays

En plus de cela, le Président a évoqué l’épineuse question des cours à dispenser via les canaux audiovisuels. La mesure est salutaire. Mais sa mise en œuvre peut se révéler difficile : nos villages sont démunis de ces infrastructures.

Enfin la mesure la plus controversée est le maintien des élections législatives. Pour certains, elle est suicidaire en ce moment. Le virus n’épargne personne. Le président n’aurait-il pas dû prendre une décision radicale qui suspende ce scrutin qui n’est pas plus important que la vie des Maliens ? Cette question mérite sans doute qu’on s’y attèle.

CHEICK.S.E. MAHAMANE, stagiaire

By |2020-04-14T13:19:59+02:00avril 14th, 2020|A LA UNE, COVID 19, LES INFOS DU SOIR DE BAMAKO, POLITIQUE, SANTÉ|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

Aller à la barre d’outils