///APRES SON ROUND D’OBSERVATION: SOUMAÏLA CISSE GAGNERAIT A COMPOSER AVEC LA JUNTE

APRES SON ROUND D’OBSERVATION: SOUMAÏLA CISSE GAGNERAIT A COMPOSER AVEC LA JUNTE

Ne serait-il pas une lapalissade que dire ‘’Soumaîla CISSE sera candidat à la prochaine élection présidentielle’’, mettant fin à la transition ? Au-delà même du fait de se convaincre de cette candidature du président de l’URD, il faut dire que la majorité écrasante des Maliens le donnent comme potentiel vainqueur. Autrement dit, Soumaïla est déjà perçu comme le futur Président de la République. Si aujourd’hui l’intéressé jouit d’une très grande popularité dans l’arène politique du pays, c’est non seulement parce qu’il a su faire preuve de constance dans son combat pour accéder à la magistrature suprême de l’Etat, mais aussi et surtout le fait qu’il ait été pris en otage par des groupes terroristes pendant six (6) mois. Ce sont là des éléments qui fondent les Maliens à se convaincre qu’ayant réussi à surmonter les adversités liées à sa captivité, Soumaïla CISSE a tout simplement vaincu le signe indien qui l’empêchait d’accéder au Palais de Koulouba.

Si les Maliens, de façon unanime, se sont réjouis de la libération de Soumaïla en octobre dernier, il faut dire que l’intéressé lui-même observe une certaine prudence, une espèce de round d’observation, avant de se lancer dans des conquêtes politiques. Il dit vouloir s’informer humblement et prendre le recul nécessaire. «Six mois, cela n’est pas rien. Les lignes ont bougé. Je dois voir le positionnement des uns et des autres pour comprendre la recomposition de la scène politique », avait confié l’ex-otage à notre confrère Jeune Afrique, après sa libération en octobre.

A vrai dire, cette prudence affichée par le président de l’URD dénote une certaine sagesse de sa part, étant de notoriété publique que sous nos cieux le jeu politique a quelques fois des raisons que la Raison elle-même ignore. Le microcosme politique chez nous est le lieu par excellence de toutes les intrigues possibles. Surtout que la libération du Chef de file de l’ancienne opposition politique est intervenue à un moment critique de la vie de la nation. Il est de notoriété publique que durant la captivité de Soumaïla, sa famille politique a enchaîné des coups durs tels que dissolution de l’Assemblée nationale installée à l’issue des législatives de 2020 ; le départ  de plusieurs cadres du parti, etc. Pire, le succès populaire qu’a remporté le mouvement hétéroclite M5-RFP a fini par confirmer le désamour des Maliens pour la classe politique traditionnelle.

Mais malgré tous ces hauts et ces bas additionné à la captivité de son leader charismatique, l’URD a su garder la tête haute en se repositionnant et en trouvant sa place au sein du mouvement contestataire qui a le plus de vent en poupe aujourd’hui au Mali…..

POUR LIRE L’INTÉGRALITÉ DE L’ARTICLE ABONNEZ-VOUS POUR UN ACCÈS ILLIMITÉ !

 

By |2020-12-02T15:41:45+01:00décembre 2nd, 2020|ANALYSE, LES INFOS DU SOIR DE BAMAKO|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

Aller à la barre d’outils