//ARCANE POLITIQUE: QUEL AVENIR POLITIQUE POUR L’EX-DEPUTE HADY NIANGADOU ?

ARCANE POLITIQUE: QUEL AVENIR POLITIQUE POUR L’EX-DEPUTE HADY NIANGADOU ?

Hady peut survivre mais cela n’est pas évident pour le parti MPM qu’il a fondé en compagnie de certains camarades. C’est l’avis de bon nombre de Maliens qui observent la scène depuis quelques temps. Ancien compagnon politique de Me Mountaga TALL, l’opérateur économique Hady NIANGADOU a quitté le CNID-Faso Yiriwaton pour rallier d’autres camarades. Ainsi, il cheminera un peu avec l’ancien ministre Modibo KADJOKE au sein du nouveau parti APM Maliko. Leur compagnonnage sera de courte durée puisque l’opérateur qui croit en son soleil claque la porte de cette autre formation politique. Très futé et connu pour être une fin calculatrice, Hady qui avait fait un mandat à l’hémicycle s’est approché de Karim KEITA, fils du Président IBK avec qui il finira par conquérir les deux sièges de députés de la commune II. L’appétit venant en mangeant, le duo Hady-Karim qui continuait de faire prospérer leurs affaires, avaient tenté et gagné la bataille des dernières élections législatives avortées au Mali.

Le parti mouvement Pour le Mali (MPM) que Hady a mis sur les fonts baptismaux a caracolé sur le paysage. En l’espace de quelques mois, il s’est imposé parmi les forces politiques les plus en vue. A cause de son pouvoir financier, le président fondateur du parti MPM s’est retrouvé avec près de dix députés aux dernières législatives. Il disposait de huit (08) députés et jouissait d’un groupe parlementaire. Ainsi, Hady avait profité de son influence pour s’imposer comme 1er vice-président de l’Assemblée nationale du Mali. Le parti MPM avait le vent en poupe le temps de l’ancien régime au point que des acteurs politiques lorgnaient du coté de Hady, désireux d’adhérer à la formation. Toutes les grosses pointures du paysage malien ont été dépassées par le MPM en termes de représentativité à l’hémicycle. Ainsi, le MPM comptait plus de députés que le CNID, la CODEM, le MPR pour ne citer que ces formations qui avaient des élus dans l’ex-parlement. Après deux ans d’existence, le parti avait commencé à supplanter certains autres qui avaient du mal à se faire élire ou à conquérir des députés.

Cet état de fait prouve toute la place du pouvoir de l’argent. C’est le cas du parrain et président d’honneur d’ADP-MALIBA, parti fondé par l’homme d’affaires Alou Boubacar DIALLO. En plus d’avoir plusieurs députés, le Parrain de ADP-MALIBA avait lui aussi été élu sous la bannière du parti qu’il avait contribué à créer. En clair, l’Assemblée nationale du Mali était devenue une espèce de temple pour les hommes et femmes qui avaient une assise financière. Cette émergence d’hommes et de femmes d’affaires expliquait en partie la descente aux enfers des acteurs politiques traditionnels. Hady NIANGADOU dit ‘’Djowalaki’’ avait commencé à tomber dans l’arrogance. Il avait un mépris pour tous ceux qui ne soufflaient pas dans la même trompète que lui. Il ne souffrait pas la contradiction et comptait sur ses liens privilégiés avec le sommet à travers Karim KEITA mais aussi son avoir pour vouloir écraser ses adversaires.

Ne serait-il pas celui qui a ‘’tué ‘politiquement  Dr Oumar MARIKO dans son village ? De sources, le président fondateur du MPM serait celui qui a mené une campagne d’intoxication contre le candidat MARIKO lors des dernières législatives. En tout cas l’enfant prodige de Kolondièba bien que jouissant d’une grande sympathie des Maliens et particulièrement chez lui à Kolondièba, a été battu. Si le bourrage des urnes et le tripatouillage ont eu raison du député sortant, de l’avis de certains, sa défaite circonscription s’expliquait beaucoup p ar la volonté affichée du président du MPM : celui-ci aurait décidé de lui nuire. Vrai ou faux ? Selon des observateurs avisés au Mali, l’avenir risquera d’être sombre pour le président fondateur du MPM  après la chute du régime IBK. L’opérateur économique va-t-il pouvoir résister et continuer à défier toujours les acteurs politiques traditionnels ?

LAYA DIARRA

By |2020-09-18T10:20:31+02:00septembre 18th, 2020|ACTUALITE|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

Aller à la barre d’outils