//CÉRÉMONIE D’HOMMAGE AUX 23 VICTIMES DU RÉGIME IBK : DES ANNONCES FORTES ATTENDUES AUJOURD’HUI DE L’IMAM DICKO

CÉRÉMONIE D’HOMMAGE AUX 23 VICTIMES DU RÉGIME IBK : DES ANNONCES FORTES ATTENDUES AUJOURD’HUI DE L’IMAM DICKO

L’imam Mahmoud Dicko organise aujourd’hui, vendredi 28 août 2020 au Palais de la Culture, une grande cérémonie d’hommage, de prière et de bénédiction pour les 23 jeunes maliens tués par le défunt régime de M. IBK, les 10, 11 et 12 juillet dernier à Bamako. Un grand moment donc pour honorer la mémoire de ces jeunes qui sont tombés pour le Mali et dont le combat n’a pas été vain, le régime IBK ayant été finalement renversé.

Un grand moment également qui verra sans doute l’imam Dicko faire des annonces fortes non seulement à l’intention des militaires du CNSP, et aussi pour tous ceux qui se verraient confier une responsabilité dans la construction du nouveau Mali. L’imam Dicko, on le sait, a certes dit qu’il retournerait dans sa mosquée, mais il a également dit qu’il sera toujours là aux côtés du peuple malien à chaque fois que cela est nécessaire. Un message à peine voilé envoyé aux militaires de Kati qui détiennent aujourd’hui les rênes du pouvoir au Mali.

Et pas de doute qu’il réitérera le même message aujourd’hui à l’endroit du colonel Goita et ses hommes, même ceux-ci assurent que c’est aux Maliens de définir les contours de la transition.

Et de quelle transition parlent-ils, dès lors qu’on est passé de l’espérance d’une transition civile à une transition militaro-civile en l’espace de quelques jours seulement. Sans oublier que l’autre jour à Kati, le colonel Goita a invité le M5-RFP à s’associer aux autres forces de vives de la nation pour préparer les contours d’une transition. Aussi, il se murmure que les militaires de Kati ont déjà décidé que ce sera le président du CNSP qui assurera la présidence de la transition !

Y aurait-il une volonté de traiter le M5-RFP, fer de la lance de la contestation ayant finalement eu raison du régime IBK, au même pied que les autres acteurs, et dont la plupart supportait le régime IBK ? Si cela devait, l’autorité morale du M5-RFP qui est l’imam Mahmoud Dicko, cautionnerait-il une telle réduction faite au M5-RFP ? Une chose est claire, vu l’évolution des choses, il n’est pas exclu que l’imam Dicko aborde ce sujet aujourd’hui, lui qui a juré devant Dieu que la mort des 23 jeunes des manifestations des 10, 11 et 12 juillet ne saurait être vaine dans la conception du Mali nouveau. A IBK, il avait dit ceci : « un bijou en or, dit-on dans nos terroirs, perdra toute sa valeur et ne vaudra pas mieux que le cuivre s’il n’est porté le jour convenable par son propriétaire.

Chaque chose, dans la vie, a son temps et il y a un temps pour toute chose…

Il est bien temps qu’on tienne des discours francs et honnêtes. Il est temps en effet temps que l’on se dise certaines vérités. La violation des engagements, de la parole donnée, le non-respect du serment… Ce sont tous là des choses à l’origine des risques de dégradation du climat social dans un pays… Je l’ai dit et je le répète : notre peuple n’est pas un peuple soumis. Nous ne sommes pas un peuple qui accepte la résignation et la soumission. Non » ! Aux militaires de Kati de méditer donc sur ces propos de l’imam Dicko !

Maimouna Doumbia

By |2020-08-28T16:26:36+02:00août 28th, 2020|RELIGION|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

Aller à la barre d’outils