/, LES INFOS DU SOIR DE BAMAKO, POLITIQUE/CLÔTURE DES CONCERTATIONS NATIONALES : L’IMAM MAHMOUD DICKO AURAIT-IL BOUDE LES ASSISES ?

CLÔTURE DES CONCERTATIONS NATIONALES : L’IMAM MAHMOUD DICKO AURAIT-IL BOUDE LES ASSISES ?

EN TOUT CAS IL Y ETAIT ABSENT

Au regard de l’atmosphère délétère qui règne actuellement au sein du M5-FRP, on ne serait pas en tort d’affirmer que les différentes composantes de cet ensemble hétéroclite ne sont pas en odeur de sainteté les unes auprès des autres. D’ailleurs nombreux sont les observateurs qui disent ne pas être surpris par un tel état des relations au sein du M5-RFP, dans la mesure où il est de notoriété publique que les objectifs visés de part et d’autre sont très différents. Il est de notoriété publique que la classe politique malienne souffre d’une grande impopularité auprès de l’opinion nationale.

Ainsi pour leur permettre de redorer leurs blasons ternis, certaines formations politiques ont rusé pour s’adjoindre le concours de la CMAS qui, de par l’aura de Mahmoud DICKO, jouit d’une popularité inégalée auprès des masses laborieuses.

C’est ainsi que les leaders des partis en question se sont, au nom de leurs familles politiques respectives, engagés dans une alliance avec la CMAS, la coordination parrainée par Mahmoud DICKO.

Et cela a donné naissance au M5-RFP, sans pour autant que ses composantes se donnent la peine d’unifier leurs visions des choses. C’est ainsi que le mouvement s’est lancé à l’assaut de la rue pour s’insurger contre la mauvaise gouvernance qui, en réalité, n’est que la face émergée de l’iceberg pour certains. Mais pour espérer atteindre leurs objectifs respectifs, de l’un ou de l’autre côté, la condition sine qua non était la démission du Président IBK et la chute du régime de celui-ci. Signalons qu’au-delà de la démission du Président IBK et s’agissant des objectifs visés par le M5-RFP, là où la CMAS, sous l’égide de son parrain Mahmoud DICKO, prône une nette amélioration de la gouvernance du pays avec en prime la moralisation de la société malienne, les acteurs de son versant politique ne sont mus que par la quête de places dans les différentes instances de l’appareil d’Etat. Le passage obligé qu’est le renversement du régime d’IBK ayant été franchi grâce à l’intervention de l’Armée Nationale, sous forme de putsch, les divergences ont commencé à apparaitre au sein du M5-RFP, entre la CMAS et le versant politique. Cela est des moins surprenants quand on sait que les deux composantes de cet ensemble hétéroclite n’ont jamais été mues par le même objectif. S’il a été constaté un malaise au sein du M5-RFP, ces derniers temps-ci, il faut dire que la goutte d’eau qui a fait déborder le vase est venue de la répartition des cartes d’invitation aux concertations nationales qui se sont déroulées du 10 au 12 septembre 2020.

Pour sa participation auxdites assises, la CMAS s’est tout simplement sentie lésée par rapport aux autres composantes du M5-RFP

En effet son coordinateur principal, Issa Kaou N’DJIM, a dénoncé avec véhémence le fait que sur la quarantaine d’invitations adressées au M5-RFP, seules deux ont été attribuées à la CMAS qui est pourtant l’âme du mouvement. En tout cas face à ce qu’il qualifie d’injustice et de discrimination, le porte-parole de Mahmoud DICKO a publique annoncé ‘’la mort du M5-RFP’’. Ce qui voudrait dire, de façon explicite, que la CMAS ne compte plus au nombre des membres du M5-RFP. Si cette déclaration du coordinateur principal de la CMAS n’est pas passée inaperçue auprès de l’opinion nationale, il faut aussi dire qu’un autre fait qui a focalisé les esprits en mettant le citoyen ‘’Lambda’’ dans l’expectative, est l’absence de l’Imam Mahmoud DICKO à la cérémonie de clôture des concertations nationales, ce 12 septembre 2020 à Bamako. Et pourtant on se souvient qu’en marge de la cérémonie d’ouverture, l’Imam DICKO avait confié à la presse « J’ai assisté à la cérémonie d’ouverture et j’assisterai aussi à celle de la clôture, Incha’Allah, en tant qu’invité. Mais je ne suis pas un participant aux travaux ». Et pourtant le jour de la clôture, il était absent et l’on serait en droit de se demander s’il n’a pas tout simplement boudé les assises en question ? Bien sûr qu’en pareille circonstance les supputations ne font qu’aller bon train et à la vox populi de s’interroger.

La junte aurait-elle omis de lui adresser une invitation pour cette cérémonie de clôture ?

Comme cela est arrivé par inadvertance à l’occasion de la rencontre qui avait été annoncée avec les forces vives de la nation mais qui a été finalement annulée. L’Imam DICKO aurait-il été déçu par le comportement des acteurs politiques du M5-RFP ? Comme ce fut le cas pour son porte-parole qui a finalement décidé de rompre les liens avec le M5-RFP. Quoi qu’il en soit, l’absence de Mahmoud DICKO à une cérémonie aussi important que celle de la clôture des Concertations Nationales inquiète le citoyen ‘’lambda’’ plus qu’elle ne le rassure.

El Hadj Mamadou GABA

By |2020-09-14T16:49:05+02:00septembre 14th, 2020|ACTUALITE, LES INFOS DU SOIR DE BAMAKO, POLITIQUE|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

Aller à la barre d’outils