/, POLITIQUE/CRISE SOCIOPOLITIQUE AU MALI: LES FEMMES DU RPM INVITENT LE M5 AU DIALOGUE

CRISE SOCIOPOLITIQUE AU MALI: LES FEMMES DU RPM INVITENT LE M5 AU DIALOGUE

Pour soutenir les institutions maliennes, le bureau politique national des femmes du Rassemblement Pour le Mali (BN-UF RPM) a organisé un point de presse pour inviter les acteurs du mouvement du 05 juin (M5) au dialogue afin d’éviter.  C’était en présence de la Présidente Mme DIAWARA Aicha Ladji TOURE ainsi que plusieurs membres dudit bureau.

A en croire Mme DIAWARA, leader des femmes du RPM, le Mali est un pays démocratique et laïc. Depuis l’avènement de la démocratie, il connaît des turbulences politiques et sociales. Ces turbulences se sont aggravées à partir de 2012 avec une crise multidimensionnelle qui continue. C’est dans ce contexte très difficile que le Rassemblement Pour le Mali (RPM) a accédé au pouvoir en septembre 2013 avec son Excellence Elhadj Ibrahim Boubacar Keita. C’était les 05 et 19 juin 2020. Selon les dires de la présidente, le Bureau National de l’Union des Femmes du Rassemblement Pour le Mali (BN-UF/RPM) a assisté avec amertume aux manifestations du MS-RFP qui demandait la démission du Président et de son régime bien que démocratiquement élu. Par ailleurs, le BN-UF RPM félicite et encourage son Bureau Politique National (BPN), le Bureau National de l’Union des Jeunes (BN-UJ), tous les militants et sympathisants du RPM, pour leur sagesse, leur patriotisme et leur amour inconditionnel pour le Mali. Et félicite également les autorités pour avoir accordé l’autorisation des manifestations malgré la crise sanitaire et sécuritaire que vit le pays.

Au cours de ce point de presse, le BN-UF, à travers sa présidente, salue le professionnalisme des forces de l’ordre dans l’encadrement des deux sorties. Elle se réjouit de l’arrivée de la mission de la CEDEAO dans le cadre de la gestion de la crise sociopolitique qui mine notre pays. Elle a dit être soucieuse de la crise que subit le Mali et consciente du rôle des femmes dans la recherche de la paix et de la stabilité sociale. Pour une sortie définitive de ces crises à la fois politiques, économiques et sociales, elle exhorte les acteurs du M5/RFP à privilégier le dialogue et à éviter la violence. Elle invite le mouvement à œuvrer pour la préservation des institutions de la République.   “Beaucoup d’efforts ont été fournis par les autorités maliennes mais beaucoup reste à faire. Plus que tout, le Mali a besoin de paix aujourd’hui. Il en a besoin pour relancer son économie pour le bonheur des Maliens de l’intérieur comme de l’extérieur.” Le BN-UF/RPM a ajouté que tous les domaines d’activités ont connu une amélioration notamment la promotion des femmes à travers une loi 2015-052 sur le genre. Cette loi a permis d’avoir 41 femmes à l’hémicycle lors des législatives passées, 2030 conseillères municipales en 2016. Signalons le Fonds d’Appui aux Femmes et aux Enfants (FAFE), l’amélioration des conditions de vie des Forces armées et de sécurité et de leurs familles : prise en charge des pupilles de la nation et des veuves des militaires).

“Tous ces efforts ne doivent pas être vains. Nous devons contribuer à les renforcer. Le BN-UF RPM reste convaincu que le dialogue permanent et inclusif contribuera fortement à l’apaisement du climat social. » La présidente a rassuré que les femmes du RPM resteront mobilisées et apporteront leur appui inconditionnel au BPN/RPM pour la défense des Institutions de la République.

Ben Chérif

By |2020-06-24T11:09:31+02:00juin 24th, 2020|A LA UNE, POLITIQUE|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

Aller à la barre d’outils