/, ACTUALITE, ÉDUCATION/DÉMARRAGE DE L’EXAMEN DU DEF, HIER: • LE MINISTRE DOULAYE KONATE DONNE LE COUP D’ENVOI DES ÉPREUVES !

DÉMARRAGE DE L’EXAMEN DU DEF, HIER: • LE MINISTRE DOULAYE KONATE DONNE LE COUP D’ENVOI DES ÉPREUVES !

  • LE PORTE-PAROLE DE LA SYNERGIE DES SYNDICATS DE L’EDUCATION CONFIRME LA FUITE DES SUJETS

Sur l’ensemble du territoire national, les candidats au Diplôme d’Etude Fondamentale (DEF) ont ouvert le bal hier lundi 12 octobre 2020 comme prévu. L’examen a commencé avec les épreuves écrites. Et c’est le tout nouveau ministre de l’Education Nationale, Pr. Doulaye KONATE qui a donné le coup d’envoi. C’était à l’école Tomi AB de Tomikorobougou en présence de plusieurs responsables en charge de son organisation. Le DEF est l’un des examens phares dans notre pays (DEF). A la cérémonie étaient présents aussi des membres du cabinet, de Mme le Maire de la Commune III du district de Bamako, Djiré Mariam Diallo. Le Chef du Département de l’Education a donné de consignes fermes pour un examen propre.  

Après l’ouverture de la première enveloppe qui lance officiellement l’examen du DEF de l’année scolaire 2019-2020, le nouveau ministre de l’Education Nationale, Pr. Doulaye KONATE, a donné ses impressions à la presse. A cette occasion, il a d’abord remercié et félicité tous les acteurs et partenaires de l’école malienne d’avoir tenu bon malgré les soubresauts au cours de l’année scolaire. Et de préciser que c’est aujourd’hui que commence la récolte des fruits. Ainsi, il les a encouragés et luer a réaffirmé tout son soutien. “La responsabilité des surveillants est très lourde. Vous savez combien nous sommes décriés à tort ou à raison. Vous avez entre vos mains les clés du changement. Tout le monde appelle à un Mali nouveau. J’espère que ce n’est pas simplement des mots. Le Mali nouveau commence à l’école, il n’y a pas de doute. Je suis persuadé que si le Mali nouveau ne se fait à l’école, il ne se fera pas. Je voudrais encore une fois de vous encourager et de vous demander surtout d’appliquer le règlement dans toute sa rigueur. Cela est très important”, a-t-il rappelé.

“Vous êtes couverts par des textes, appliquez les textes surtout pour ce qui concerne les fraudes. Je suis très formel là-dessus, c’est tolérance zéro à la fraude. Vous appliquez les textes  et je vous garantis que je suis derrière vous. Les textes doivent être appliqués avec rigueur. J’insiste là-dessus. C’est tolérance zéro pour la fraude. Que chacun prenne ses responsabilités. Je sais que vous les prendrez. Ce sont les mêmes qui viennent tourner autour de nos écoles, ce sont les mêmes qui nous jettent en pâture. Je crois qu’il est temps que nous enseignants, nous-nous regardions nous-mêmes, c’est-à-dire que nous reprenons notre dignité. C’est une question de dignité”, a-t-il laissé entendre. “Je salue mes collègues enseignants qui ont pris beaucoup de coups ces derniers temps. On veut leur faire porter la responsabilité de la faillite de l’école. Or, c’est une responsabilité partagée. Le problème scolaire n’est pas seulement du fait de ces enseignants. Je pense qu’ils ont fait preuve d’un sacrifice en acceptant le compromis avec les autorités et en acceptant d’organiser les examens de la manière la plus efficace”, a indiqué le ministre KONATE.

“Les difficultés de l’école ne sont pas les seuls faits des enseignants. Il faut que les élèves reprennent confiance en eux-mêmes et qu’on n’ait pas cette mentalité de dire que si je n’ai pas l’argent pour payer le sujet, je ne passerai pas. Je pense qu’on exagère quelques fois l’ampleur de la fraude. Je ne dis pas qu’elle n’existe pas, mais celle qui existe, nous allons nous battre parce qu’elle n’est pas acceptable. Il faut redonner courage à nos enfants, mais surtout les assurer que nous travaillons pour assurer l’égalité des chances. L’école est à l’image de la société. En tout cas, à défaut de réaliser zéro fraude, on va se battre pour que l’impunité cesse”, a-t-il signalé. Ensuite, il a invité les surveillants à être exemplaires dans les sanctions par rapport à ceux qui seront pris dans la fraude, et que cela soit compris. Malgré cette assurance du ministre KONATE, Adama FOMBA, porte-parole de la synergie des syndicats de l’éducation, a confirmé sur sa page facebook la fuite des sujets. Toute chose qui mérite déjà réflexion et compréhension. Quelle stratégie le ministre Doulaye KONATE déploiera-t-il alors ?

Boubacar DIARRA

By |2020-10-14T12:18:07+02:00octobre 13th, 2020|A LA UNE, ACTUALITE, ÉDUCATION|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

Aller à la barre d’outils