//DES EMBOUTEILLAGES INFERNAUX EN PÉRIODE DE FETE: QUELLES SOUFFRANCES LORS DES VOYAGES

DES EMBOUTEILLAGES INFERNAUX EN PÉRIODE DE FETE: QUELLES SOUFFRANCES LORS DES VOYAGES

Comme à l’accoutumée, à Bamako, la veille des fêtes, la population éprouve d’énormes peines à se déplacer : d’embouteillages ou accidents. Prendre son mal en patience demeure la seule solution.

L’intensité de circulation double voire triple. On n’échappe pas à ces difficultés qu’on soit en transport en commun, en taxi, à moto. La circulation dans la ville est un parcours du combattant. Les routes sont mauvaises. Les populations bougent beaucoup. Les marchands ambulants occupent les routes et les trottoirs. Les conducteurs de sotrama et taxis stationnent partout.

Ainsi, la ville de Bamako se retrouve en ébullition. Surtout les motocyclistes souffrent spécifiquement. Les risques d’accidents croissent. Mais tout compte fait, les agents de la circulation routière doivent sortir le grand jeu pour sécuriser les mouvements sur les routes jusqu’à la fin de la fête.

Mohamed Traoré

By |2020-07-23T09:49:09+02:00juillet 23rd, 2020|RELIGION|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

Aller à la barre d’outils