//DES NOUVELLES DU PRESIDENT DÉCHU LE 18 AOÛT DERNIER: VICTIME D’UN AVC LE PRÉSIDENT IBK SE PRÉPARE POUR DES SOINS À L’ÉTRANGER

DES NOUVELLES DU PRESIDENT DÉCHU LE 18 AOÛT DERNIER: VICTIME D’UN AVC LE PRÉSIDENT IBK SE PRÉPARE POUR DES SOINS À L’ÉTRANGER

L’ancien président Ibrahim Boubacar KEITA a séjourné dans une clinique privée de la capitale. Il y a été transporté mardi 1er septembre en fin de journée. Hier mercredi 02 septembre 2020, au moment où nous étions sous presse, des informations nous indiquent qu’il aurait retourné à son domicile pour se préparer à aller se soigner à l’étranger.

De la nuit de mardi à mercredi, l’ancien Chef de l’État, Ibrahim Boubacar KEITA, a été transporté à la clinique Pasteur, un établissement hospitalier privé de Bamako, établissement très prisé pour sa performance. Des sources indiquaient que le président déchu aurait été victime d’un malaise dont les symptômes rappellent ceux d’un accident vasculaire cérébral (AVC). Ce malaise serait cependant « sans gravité », a affirmé une source diplomatique à nos confrères de Jeune Afrique. Ibrahim Boubacar KEITA (IBK), âgé de 76 ans, « va mieux » et est « dans un état stable », a ajouté la même source.

Son état s’étant stabilisé, IBK avait demandé à être transféré dans un autre établissement, le Golden Life American Hospital, situé dans le quartier Badalabougou, au bord du fleuve Niger et non loin de l’ambassade d’Allemagne. Mais ce transfert n’a pas eu lieu. Il faut rappeler ceci : lors des négociations avec la médiation de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) le CNSP s’était engagé à sécuriser l’ancien président de la République dans une résidence de son choix et promis d’accepter une évacuation sanitaire vers l’étranger, sous réserve qu’il soit en état d’être déplacé. 

Cette question serait actuellement en discussion entre les médecins de la clinique Pasteur et la famille de l’ancien président 

Selon nos sources, une évacuation sanitaire vers Abu Dhabi, aux Émirats arabes unis, avait déjà été évoquée avec la junte depuis qu’IBK avait été contraint à la démission. Le principe en avait été accepté par le président du CNSP, le Colonel Assimi GOITA. L’ex-chef de l’Etat, Ibrahim Boubacar KEITA, avait été libéré dans la nuit du 26 au 27 août de Kati. Là, il était détenu par les militaires. Ensuite, ceux-ci l’ont transféré dans sa résidence à Sébénikoro. Il y vit sous surveillance par des éléments des forces spéciales.

D’autres sources concordantes nous précisent que le président déchu aurait été admis dans une clinique pour un contrôle de routine et que le lendemain, il est retourné à son domicile. Ainsi, la famille aurait annoncé la préparation de son évacuation à l’étranger comme convenu avec la junte militaire.  

 Boubacar DIARRA

By |2020-09-03T15:30:38+02:00septembre 3rd, 2020|SANTÉ|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

Aller à la barre d’outils