/, ACTUALITE/EDM-SA: UNE ODEUR D’ESCROQUERIE

EDM-SA: UNE ODEUR D’ESCROQUERIE

Une affaire aux relents d’une véritable escroquerie fait jaser à la société Energie du Mali EDM SA. Le problème est si grave que, d’après une source crédible, les travailleurs ont décidé de saisir la justice. De quoi s’agit-il ?Tout est parti de la volonté des agents en service de disposer d’un chez-soi comme l’aspire tout bon chef de famille. Selon les indiscrétions, l’affaire remonte  à entre  2012 et 2019. Elle est relative à l’achat de parcelles TF au profit des travailleurs de la société.

Le projet tourne autour de 279 lots à distribuer après le paiement de la cotisation. Une aubaine que les travailleurs ont saisie. Le montant des cotisations pour la transaction est évalué à sept cent vingt neuf millions  (729 000.000 FCFA) Francs CFA. Mais après plusieurs années, les candidats n’ont pas mis la main sur leur Titre Foncier (TF). Pourtant tout l’argent des cotisations a été versé selon les confidences. L’affaire prend du temps alors que c’est une question de gros sous.

Certains commencent à douter et  s’inquiètent s’ils ne se sont pas fait avoir dans un marché de dupes

Ne pouvant plus supporter cette nébuleuse qui perdure, les travailleurs optent pour une solution. Ils décident de saisir la justice à travers le Tribunal de la Commune III. Les victimes, si l’on peut le dire ainsi, devaient tenir une Assemblée Générale d’information le samedi à Djicoroni, nous a confié une source bien informée. S’agirait-il d’une escroquerie dont les agents seraient victimes ? Qui sont derrière cette affaire ? Un responsable de la direction ou un particulier serait-il passé par-là ? N’y a-t-il pas de complicité à l’interne et au sommet dans l’Entreprise ? Arnaque ou escroquerie ? C’est selon. Mais tout compte fait, les prochains jours pourraient réserver des révélations explosives sur le dossier. Les travailleurs ont l’impression d’avoir été floués à travers ce projet mirifique. Puisque la justice malienne a été saisie de cette affaire, tout sera désormais clair.

LAYA DIARRA

By |2020-10-20T16:01:07+02:00octobre 20th, 2020|A LA UNE, ACTUALITE|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

Aller à la barre d’outils