/, LES INFOS DU SOIR DE BAMAKO/GRAND RASSEMBLEMENT DU 5 JUIN SUR LE BOULEVARD: LE CHERIF DE NIORO INVITE LES MANIFESTANTS A PLUS DE PACIFISME

GRAND RASSEMBLEMENT DU 5 JUIN SUR LE BOULEVARD: LE CHERIF DE NIORO INVITE LES MANIFESTANTS A PLUS DE PACIFISME

Le régime n’a plus de raison de trembler ni de paniquer face à l’action des mouvements politico-religieux  prévue le vendredi 05 juin. C’est le moins qu’on puisse affirmer après l’appel du chérif de Nioro aux manifestants. Bouyé, en effet accorde entièrement son soutien à la marche du vendredi prochain mais insiste sur  la vision pacifique dont doivent s’armer les acteurs. Dans son appel, l’influent leader religieux demande que la manifestation se passe dans un cadre légal, réglementaire et démocratique. Ce principe semble acquis puisque les initiateurs ont introduit une demande d’autorisation en bonne et due forme auprès du gouverneur du District. Celui-ci aussi a donné un avis favorable. Bouyé, en plus de ce souhait, demande que des objets contondants ne soient guère utilisés tout le long de ladite manifestation.

Depuis l’annonce de cette marche, le pouvoir à commencé à se faire des soucis. Le discours bellicistes de certains qui appellent à la démission du Président de la République et à une dissolution de l’Assemblée Nationale   fait que l’on craint d’assister à une déstabilisation du pays. C’est pourquoi le pouvoir s’est évertué à empêcher cette marche sans y parvenir. La mission à Nioro, conduite par le patron des renseignements du Mali, n’a pas permis d’obtenir une annulation. Toutes les initiatives auprès de l’Imam DICKO n’ont pu porter fruit. Dans cette initiative, l’Imam DICKO, parrain  de la CMAS, n’est pas seul à décider puisque le projet a été monté avec d’autres entités de la place. Le groupe comprend le FSD et le mouvement Mali Kura.

Le parrain de la CMA ne peut donc pas, unilatéralement, décider d’une annulation de la marche de demain. Aussi, les pro IBK ont brandi la menace de les affronter sur le terrain si jamais les organisateurs persistent dans leur logique.

A la faveur d’un point de presse organisé dans un hôtel de la place le mardi 2 juin 2020, la plateforme « Nous le Peuple » a expliqué  toute l’action qu’elle entend mener en vue de contrer l’offensive adverse au régime. Cette plateforme, qui est née dans le contexte actuel ou la pression est devenue très forte contre le régime et qui dédie ses actions au soutien aux institutions de la République peut-elle se mesurer aux acteurs regroupés au tour de l’Imam Mahmoud DICKO ? Le doute est permis quant on sait le niveau de déception des Maliens. Les errements de la Cour Constitutionnelle sont venus en rajouter à la colère du peuple.

Le peuple est désemparé face à l’insécurité, à l’impasse scolaire et au mépris de ceux qui sont au sommet de l’Etat.

Alors, les manifestants sauront-ils se contrôler pour éviter tout débordement de brebis galeuses ? Le chérif tient au respect de ses recommandations. C’est pourquoi les leaders sont donc face à toute leur responsabilité dans cette épreuve de  demain vendredi.

  LAYA DIARRA

By |2020-06-04T15:56:09+02:00juin 4th, 2020|ACTUALITE, LES INFOS DU SOIR DE BAMAKO|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

Aller à la barre d’outils