//INDEMNISATION DES VICTIMES DE LA DÉSOBÉISSANCE CIVILE: LES SAGES DE BAMAKO SOLLICITENT DU GOUVERNEMENT UN FONDS EN FAVEUR DES VICTIMES

INDEMNISATION DES VICTIMES DE LA DÉSOBÉISSANCE CIVILE: LES SAGES DE BAMAKO SOLLICITENT DU GOUVERNEMENT UN FONDS EN FAVEUR DES VICTIMES

Dans une déclaration lue dans le J.T de l’ORTM la nuit du 22 au 23, le coordinateur des chefs de quartier de Bamako en la personne de Bamoussa TOURE propose au futur Gouvernement d’union nationale, la mise à disposition d’un fonds, destiné au dédommagement des victimes de la désobéissance civile. Cette noble demande sociale des sages de Bamako peut s’adresser directement au chef de l’Etat ou au Premier ministre, Dr Boubou CISSE plutôt qu’à un futur Gouvernemenent !

Pendant la médiation internationale sur la crise sociopolitique que vit le pays, la composante de société civile s’exprime via des déclarations d’apaisement des cœurs et des esprits y compris des propositions pacifiques de sortie de crise. Dans cette dynamique, on dénombre des anciens ministres de la République, des organisations de la société civile, des responsables des partis politiques etc.

Ne voulant pas rester en marge de cette démarche vers la paix et le concorde dans pays, les sages ont bien voulu se faire entendre via une déclaration et des propositions de réparations des dommages causés sous l’angle d’indemnisation des victimes. Le contenu de ladite déclaration concernait tous les autres chefs de quartier de Bamako. Les sages demandent un fonds au futur Gouvernement d’union nationale de  dédommager les victimes des violents affrontements. Ses victimes sont au nombre 23 morts et des blessés graves. Leurs familles doivent bénéficier de la générosité de l’Etat. Les sages auraient dû s’adresser au pouvoir en place.

A ENLEVER Le futur Gouvernement aura un autre pain sur la planche que le dédommagement. Ceux qui ont perdus la vie lors de cette désobéissance civile sont aussi des soutiens de familles. Ils avaient une carrière à construire. Le fonds est plus facile à acquérir que de chercher à savoir qui a donné l’ordre de tirer.

Mohamed Traoré

By |2020-07-24T11:29:08+02:00juillet 24th, 2020|ACTUALITE|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

Aller à la barre d’outils