//INSÉCURITÉ DANS LA RÉGION DE KOULIKORO: LA GENDARMERIE DE MASSIGUI VISE PAR UNE ATTAQUE

INSÉCURITÉ DANS LA RÉGION DE KOULIKORO: LA GENDARMERIE DE MASSIGUI VISE PAR UNE ATTAQUE

Le triste scenario s’est déroulé dans la nuit du Samedi vers 21 heures. Les bandits armés prenaient d’assaut le poste de gendarmerie de la localité de Massigui. Le bilan provisoire de l’attaque fait état d’un gendarme tué, un civil blessé et de dégâts matériels.

L’insécurité grandissante est en passe de frapper de pleins fouets non seulement Bamako mais aussi et surtout l’intérieur du pays. C’est cette situation qui fait qu’on entend fréquemment, les séries d’attaques à répétition. Aux dernières nouvelles, une autre attaque domine les cœurs et les esprits du peuple et des forces de défense et de sécurité. Selon les faits : samedi soir vers 21 heures des bandits lourdement armés, sur des motos, ont pris d’assaut la gendarmerie de Massigui en tirant sur tous ceux qui bougeaient. C’est dans ce tohu-bohu qu’un gendarme et un civil ont été touchés. Malheureusement le gendarme succomba à sa blessure sur les lieux, le civil quant a lui a été envoyé à l’hôpital. Après leur acte ignoble les bandits se sont dirigés vers la localité de Sanso là où il y’a la mine d’or de Morila. C’est le lieu de donner l’alerte maximum aux éléments des forces de défense et de sécurité de se préparer en conséquence. C’était la panique totale au village, car les habitant de cette localité ne sont pas habitués à entendre des coups de fusil. Beaucoup de cadres de Massigui ont condamné, sur les réseaux sociaux, cet acte barbare et sans foi ; notamment Mamadou Diarrassouba, député élu à Dioila situé à 80km de Massigui. Aujourd’hui au Mali aucune zone n’est à l’abri des attaques terroristes. L’Etat malien est appelé à renforcer l’effectif des éléments aux postes de gendarmerie et au sein de la garde nationale dans les localités, pour faire face à de telles situations.

Toujours du a l’insécurité, une autre attaque a s’est déroulée dans la région de Kayes. Selon des sources locales, les assaillants ont braqué trois bus dont deux de la Compagnie de Transport Tilemsi, un de Gana Transport et d’autres véhicules de transports en commun et de particuliers entre Diema et Diancounte Camara. Les bandits ont dépouillé une dame de ses 18 millions de FCFA et un homme de 6 millions de FCFA. Au total, ils auraient emporté plusieurs millions de Francs CFA sur les passagers qu’ils ont minutieusement et longuement fouillés au cours de leur opération entre 23H et 02H du matin dans la nuit du mercredi au jeudi 23 juillet 2020 sur la RN1. Que Dieu nous en préserve !

Mohamed Traoré

By |2020-07-28T17:06:17+02:00juillet 28th, 2020|SÉCURITÉ|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

Aller à la barre d’outils