//LA MAJORITÉ A LA CROISÉE DES CHEMINS: HOUSSEINY AMION GUINDO DEMANDE LA DÉMISSION DU PREMIER MINISTRE

LA MAJORITÉ A LA CROISÉE DES CHEMINS: HOUSSEINY AMION GUINDO DEMANDE LA DÉMISSION DU PREMIER MINISTRE

La tournure que prennent les événements au Mali est en passe de torpiller la cohésion de la mouvance présidentielle. Besoin de se donner bonne conscience après les morts et blessés du vendredi 11 juillet ? Des formations politiques qui ont royalement siégé jusque dans son dernier gouvernement dénoncent la répression sanglante : tant de morts et tant de blessés. Parmi ces serpents compte le PARENA de l’ancien ministre des Affaires Etrangères. Le parti a exprimé sa préoccupation même si, dans sa déclaration, il n’a pas été courageux que sa direction politique. La CODEM de l’ancien ministre Housseiny Amion GUINDO dit POULO ne va pas moins loin. Lui aussi demande la démission du premier ministre.

Voici le communiqué qui émane de la direction politique du parti de Housseiny Amion GUINDO.

« La Convergence pour le Développement du Mali «CODEM»  est profondément préoccupée par la situation sociopolitique que notre pays traverse. Ces évènements ont malheureusement occasionné plusieurs morts, des blessés. D’importants dégâts matériels ont été enregistrés. En cette douloureuse circonstance, la CODEM présente ses condoléances aux familles des victimes. Elle souhaite une prompte guérison aux blessés.

La CODEM condamne les atteintes aux biens publics et privés ainsi que l’usage disproportionné de la force. Dans ses adresses à la nation prononcées le 09 et 11 juillet 2020, le Président s’est engagé d’user de tous ses pouvoirs pour apaiser le climat sociopolitique. Nous rappelons que dans ces pouvoirs  figure la dissolution de l’Assemblée nationale. Pas une partie. La CODEM demande la libération des personnes arrêtées et la démission de Dr Boubou CISSE. Delà naîtra tout le sens et toute la chance du consensus. Le parti rappelle qu’en l’état, il ne participera pas à aucun gouvernement qui ne soit consensuel. La CODEM marque sa solidarité aux familles de l’imam Mahamoud DICKO, de  l’ancien Président de l’Assemblée nationale Isaac SIDIBE, du président Housseini Amion GUINDO  et aux autres familles dont les domiciles ont été touchés.  Elle remercie la communauté internationale pour tous les efforts qu’elle n’a de cesse à déployer en faveur du Mali. Elle  l’exhorte à nous aider une fois de plus, à surmonter cette autre épreuve.

Fait à Bamako le 12 juillet 2020. Le Président Husseini Amion GUINDO, Officier de l’Ordre National

LAYA DIARRA

By |2020-07-14T14:48:08+02:00juillet 14th, 2020|A LA UNE|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

Aller à la barre d’outils