//L’APRES COUP DE PUTSCH CONTRE LE PRESIDENT IBK: L’AUTORITE MORALE DU M5-RFP, L’IMAM MAHMOUD DICKO, CONSULTE HIER PAR LES AUTEURS

L’APRES COUP DE PUTSCH CONTRE LE PRESIDENT IBK: L’AUTORITE MORALE DU M5-RFP, L’IMAM MAHMOUD DICKO, CONSULTE HIER PAR LES AUTEURS

L’Imam Mahmoud DICKO, l’autorité morale du Mouvement du 05 Juin-Rassemblement des Forces Patriotiques (M5-RFP), a été consulté hier mercredi 19 août 2020 par les auteurs du coup de force. Cette visite serait le début d’une large consultation dans laquelle les militaires se sont engagés dès leur première déclaration dans la perspective de rendre la transition inclusive.

Après avoir réalisé convenablement la volonté d’une franche importante de la population malienne, les militaires putschistes ont décidé de procéder à une large consultation des forces vives de la nation. L’objectif est de préparer la transition en impliquant tout le monde notamment la société civile et des partis politiques. Donc, après le coup d’état, place maintenant aux consultations pour une bonne gestion de la transition.

Presque 24 heures après ledit putsch, conformément à leur déclaration, les leaders du Comité National pour Salut du Peuple (CNSP) ont envoyé des éléments chez l’Imam Mahmoud DICKO, l’autorité morale du Mouvement du 05 Juin-Rassemblement des Forces Patriotiques (M5-RFP). Ce premier contact entre les putschistes et l’autorité morale était vivement attendu. Et d’ailleurs, il est loin d’être surprenant. Car, celui-ci même avait dirigé des mouvements de contestations contre le régime d’IBK. Il l’avait fait pendant 05 mois environ avant que les militaires ne viennent finir le travail. Ils sont venus réaliser un vœu  de bon nombre des manifestants.

Aucune information n’aurait filtré de cette visite. Toutefois, les putschistes seraient dans la dynamique de chercher l’accompagnement de DICKO pour conserver leur crédibilité aux yeux des Maliens. Maintenant, il est clair que les deux camps ont besoin de cheminer ensemble pour traverser la phase la plus difficile, la transition, afin d’organiser des élections générales dans un délai raisonnable. Ceci pourrait amoindrir les souffrances. Déjà, après quelques heures seulement du coup d’état militaire, la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), soutenue par l’UA, l’UE, les USA, les Nations Unies, a décidé de mettre le Mali sous embargo jusqu’au rétablissement de l’ordre constitutionnel.

Boubacar DIARRA

By |2020-08-21T09:08:34+02:00août 21st, 2020|ACTUALITE|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

Aller à la barre d’outils