/, ACTUALITE, ÉDUCATION/LES ENSEIGNANTS-CHERCHEURS DU MALI SUR LA NON APPLICATION DE L’ARTICLE 66: « NOUS DÉNONÇONS L’IMPOSTURE DU COLLECTIF DE SEKOU AMADOU TRAORE »

LES ENSEIGNANTS-CHERCHEURS DU MALI SUR LA NON APPLICATION DE L’ARTICLE 66: « NOUS DÉNONÇONS L’IMPOSTURE DU COLLECTIF DE SEKOU AMADOU TRAORE »

Le SNSUP dut informer largement les militants du SNESUP et l’opinion nationale et internationale sur les velléités du collectif de Sékou Amadou TRAORE. C’était en présence de Dr Abdou MALLE,  Secrétaire général ainsi que certains  membres dudit syndicat.

A en croire le Secrétaire général Abdou MALLE, ces derniers moments le SNESUP a constaté des agitations de camarades égarés contre la gestion que le CEN-SNESUP fait des revendications de la base.  Selon lui, ces camarades ont tenté de constituer un collectif en se plaignant de la non application de l’article 66 du Statut des Enseignants-Chercheurs du 27 septembre 2017 et de la non tenue du Congrès du SNESUP.

« Nous dénonçons, a-t-il dit, l’imposture du collectif de Sékou Amadou TRAORE qui est porté par des mauvais perdants du renouvellement des bureaux des Comités de base du SNESUP pour le Congrès et des opportunistes dont il faut se méfier.» Selon ses dires, le collectif de Sékou Amadou TRAORE a piraté la base des données des adresses e-mail des militants SNESUP avec la complicité du Secrétaire général sortant du Comité SNESUP de l’ENI-ABT, Secrétaire Administratif du SNESUP, déposé par les travailleurs de l’ENI-ABT au cours du renouvellement de leur bureau. Il sied de rappeler qu’en 2012, au cours d’une Assemblée Générale du SNESUP à l’ENI-ABT Dr MALLE  avait expliqué : «J’ai personnellement demandé l’organisation du Congrès. Cette demande a été rejetée par la base pour des raisons pertinentes de crise politico-sécuritaire liée au coup d’Etat. »

A ses dires, le 27 janvier 2014, le SNESUP a  signé un Protocole d’accord avec le Gouvernement sur plusieurs points de revendications dont l’augmentation de 10% de la grille indiciaire des enseignants-chercheurs, l’intégration des travailleurs contractuels de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique dans la Fonction Publique, la hiérarchisation des agents fonctionnaires.  Il souligne que le suivi du Protocole d’accord du 27 janvier 2014 a abouti à la signature du Protocole d’accord du 18 mai 2017 dont l’augmentation de 22% de la grille indiciaire des Enseignants-Chercheurs, l’intégration de 502 travailleurs contractuels payés sur les budgets autonomes des structures de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, l’adoption du nouveau Statut des Enseignants-Chercheurs, la nomination des omis de la hiérarchisation du 16 juin 2015, la capitalisation des publications des chercheurs de l’IER recrutés en 2008, le rétablissement effectif du fonds « Etudes et Recherche », le payement des arriérés d’heures supplémentaires de 2013-2014, 2014-2015 aux enseignants de l’IUG.

Il poursuivra que le 12 septembre 2019, le CEN-SNESUP a déposé un préavis de grève de 13 points de revendications sur la table du Gouvernement dont les négociations ont abouti à la signature d’un Procès verbal le 09 octobre 2019.  Il a aussi reconnu que le Ministre de l’Education Nationale, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique a mis en place une Commission tripartite chargée du suivi de l’application du Procès-verbal du 09 octobre 2019 qui a abouti à la signature d’un rapport le 24 juin 2020 assorti des propositions opérationnelles. Par ailleurs, au cours des travaux de la Commission de suivi du Procès-verbal des négociations du 09 octobre 2019 nous avons demandé à la partie gouvernementale de préparer les négociations sur la prime de recherche de l’article 34 du Décret N°2017-0850/P-RM du 09 octobre 2017 fixant les modalités d’application du Statut des Enseignants-Chercheurs de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique.

Cependant, la nomination du Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, de la Fonction Publique et l’Agriculture s’impose pour mettre en œuvre le rapport du 24 juin 2020 et négocier la prime de recherche. Le Secrétaire général reconnaît avoir reçu un collectif de 200 nouveaux enseignants environ avec à sa tête le même Sékou Amadou TRAORE pour demander l’implication du SNESUP afin qu’ils puissent avoir leur arrêté d’intégration dans la Fonction Publique et la décision d’affectation dans les structures d’enseignement supérieur. Poursuivant, il dira qu’en 2016, Sékou Amadou TRAORE et ses camarades ont été recrutés et abandonnés par le Ministre Mountaga TALL pendant six mois. En deux semaines, le CEN-SNESUP a décroché l’arrêté d’intégration dans la Fonction Publique et la décision d’affectation de Sékou Amadou TRAORE et de ses camarades.

«Le CEN-SNESUP a été efficace pour gérer les problèmes de Sékou Amadou TRAORE en 2016, comme le ridicule ne tue pas au Mali, aujourd’hui le même Sékou Amadou TRAORE se met à charger Dr MALLE et le  CEN-SNESUP. Nous avons reçu beaucoup de témoignages accablants sur le parcours de Sékou Amadou TRAORE à la Fonction Publique des Collectivités et à l’Enseignement supérieur. » a-t-il laissé entendre. Poursuivant son allocution, Dr MALLE a indiqué que Sékou Amadou TRAORE doit dévoiler son vrai visage et cesser de manipuler les travailleurs de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique contre leur syndicat. Car dit-il Sékou Amadou TRAORE a été recruté en 2016 par le Ministre Mountaga TALL en violation du protocole d’accord du 27 janvier 2014 sur le budget qui devait servir à recruter les contractuels des structures conformément au protocole d’accord.

«Quoi qu’il advienne, nous ne devons pas oublier nos origines, notre identité et nos valeurs ancestrales. Mon jeune frère, Sékou Amadou TRAORE, nous devons rester de dignes fils de nos deux villages de Baniko (Konfon et Klè) qui entretiennent des liens sacrés séculaires qui, à mon avis, sont plus importants que les postes politiques et nos intérêts personnels. » a conclu le Secrétaire général du SNESUP.

Ben chérif

By |2020-08-18T08:39:17+02:00août 18th, 2020|A LA UNE, ACTUALITE, ÉDUCATION|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

Aller à la barre d’outils