///LETTRE DE CONDOLEANCES A IBRAHIMA BOUBACAR KEITA : JEAMILLE BITTAR MANQUE D’INSPIRATION

LETTRE DE CONDOLEANCES A IBRAHIMA BOUBACAR KEITA : JEAMILLE BITTAR MANQUE D’INSPIRATION

En certaines circonstances, on pourrait être enclin à comparer le microcosme politique malien à une jungle où tous les coups bas sont permis, pourvu que l’on s’en serve pour vilipender l’adversaire. Malheureusement, cette pratique qui est loin d’honorer nos dirigeants politiques, a vraiment pignon sur rue dans notre jeu politique national.

C’est ainsi que d’aucuns, parmi les animateurs de l’arène politique, se croient obligés de fouiner dans la vie privée et publique de leurs adversaires afin de se procurer d’arguments qu’ils n’hésiteront pas à vulgariser avec le dessein d’écorner leur réputation. Est-il besoin de dire que ce sont là une conception et une pratique galvaudées de l’exercice politique ? S’il est vrai que les partis politiques se créent avec pour objectifs fondamentaux la conquête et l’exercice du pouvoir d’Etat, il n’en demeure pas moins vrai aussi que cette conquête doit s’exercer en tenant compte d’une certaine éthique. Mais hélas, il arrive assez fréquemment d’ailleurs, que certains de nos leaders politiques, mus par leur seul désir de vilipender l’adversaire, font des déclarations incongrues ou tiennent des propos sujets à caution. Or la crédibilité d’un dirigeant politique se mesure à l’aune de la véracité prouvée de ses propos. Le samedi 21 novembre courant, Jeamille BITTAR, le président du parti politique MC-ATT, a rendu publique une lettre qu’il a adressée à “Son Excellence Ibrahim Boubacar Keïta, ancien Président de la République du Mali’’ et dont l’objet est de présenter ses condoléances suite au décès, le 10 novembre 2020, du Général Amadou Toumani TOURE, ancien Président de la République du Mali.

Nombreux ont été les observateurs avertis qui se sont dit surpris par le fait que Jeamille BITTAR ait adressé cette lettre de condoléances à IBK

Cet étonnement tient du fait qu’en pareille circonstance et compte tenu du rang social de l’illustre disparu, les condoléances sont plutôt adressées au Président de la République ou au Chef de l’Etat (en exercice au moment des faits) et aussi à la famille éplorée. Nous savons qu’au moment où ATT décédait, IBK n’était ni Président de la République, ni Chef de l’Etat encore moins membre de la famille du défunt. On se demande alors à quel titre Jeamille BITTAR lui a adressé sa lettre de condoléances ? Jeamille BITTAR a-t-il adressé les mêmes condoléances à Alpha Oumar KONARE (ancien Président de la République et Chef de l’Eta), à Amadou Aya SANOGO (ancien chef de l’Etat) et à Dioncounda TRAORE (ancien Chef de l’Etat) ? Bien sûr que non et c’est cela qui prouve que Jeamille est mû tout simplement par la volonté de nuire à IBK, de le vilipender.

Si l’éthique recommande que les termes d’une lettre de condoléances soient des termes qui en appellent à la compassion, il faut dire que ceux qu’utilise Jeamille sont carrément à l’antipode de la compassion. Ils sont visiblement destinés à entacher la réputation d’IBK….

POUR LIRE L’INTÉGRALITÉ DE L’ARTICLE ABONNEZ-VOUS POUR UN ACCÈS ILLIMITÉ !

 

El Hadj Mamadou GABA

 

 

By |2020-11-24T16:58:19+01:00novembre 24th, 2020|ANALYSE|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

Aller à la barre d’outils