/, LES INFOS DU SOIR DE BAMAKO/MAHMOUD DICKO A PROPOS DE LA MOBILISATION DU 11 AOUT : « CE MARDI SERA INSCRIT DANS LES ANNALES DE L’HISTOIRE DU MALI »

MAHMOUD DICKO A PROPOS DE LA MOBILISATION DU 11 AOUT : « CE MARDI SERA INSCRIT DANS LES ANNALES DE L’HISTOIRE DU MALI »

Les responsables du M5-RFP, avec à leur tête l’imam Mahmoud Dicko, étaient de nouveau face à la presse hier au siège de la CMAS pour réaffirmer leur volonté de faire partir le Président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita, pacifiquement. Aussi ont-ils décidé de sortir massivement demain mardi 11 août 2020 pour un grand rassemblement à la Place de l’Indépendance, à l’intérieur du pays tout comme dans la diaspora. La vedette de la conférence d’hier était l’imam Mahmoud Dicko himself, celui-là même qu’on disait en rupture de ban avec le M5-RFP !

Et bien, il n’en était rien, l’homme avait tout simplement observé une retraite spirituelle dans son bled natal pour se ressourcer davantage. Sa sortie d’hier avait donc un double objectif : d’abord démentir les rumeurs le disant en brouille avec le M5-RFP, et ensuite battre le rappel des troupes pour la grande mobilisation de demain. Et sans détour, il a tenu à clarifier les choses en disant que les engagements restent constant au sein du M5-RFP et l’unité entre les leaders plus marquée que par le passé. Retraçant l’historique de la contestation, l’imam Dicko est revenu sur tous les efforts personnels fournis par lui-même pour amener IBK et les acteurs du M5-RFP à prendre langue et à pouvoir conjurer la crise dans le consensus. « Ces efforts n’ont rien donné, car j’ai eu honte, lorsque IBK a renvoyé ceux-ci à aller prendre langue avec la majorité présidentielle, et quelle majorité !», s’est indigné le leader religieux, comme pour dire que ce consensus voulu n’est plus d’actualité, et que seul importe la démission du Président IBK !

Un autre sujet important évoqué par l’imam Dicko, ses rapport avec le Premier ministre Boubou Cissé.

Certainement choqué par la réaction de ce dernier lorsqu’il demanda à celui-ci de démissionner pour préserver son honneur et celui du Mali, Mahmoud Dicko est sorti du bois pour expliquer que c’est lui qui a conseillé IBK, qui avait déjà jeté son dévolu sur un autre cadre, de nommer Boubou Cissé comme Premier ministre. L’imam Dicko l’a révélé : le choix de Boubou Cissé est imposé au Président IBK par la France ! Occasion pour lui d’ailleurs de mettre en garde les autorités françaises, non pas sans reconnaitre et magnifier les bonnes relations historiques existant entre le Mali et la France : « Le zèle est de trop, lorsqu’on va jusqu’à s’immiscer dans le choix de qui doit être Premier ministre dans ce pays… Nous vous respectons, et nous tenons à ce que vous nous respectez ! ». Pour ce qui concerne ses coreligionnaires Cherif Bouillé Haidara de Nioro du Sahel et Chérif Ousmane Madani Haidara de Banconi, l’imam Dicko fera savoir que tout va pour le mieux entre lui et ceux-ci. D’abord, il veut que les gens comprennent, au-delà de tout ce qui se dit par-ci et par-là, que le Chérif Bouillé Haidara est de cœur avec le M5-FRP et qu’il souscrit à toutes les actions en cours pour le changement dans notre pays.

Pour le second, à savoir Chérif Ousmane Madani Haidara, il dira qu’il reste convaincu, que si tant est vrai que celui-ci est engagé pour les causes justes et pour la vérité, alors il n’y a pas de doute pour lui : ce dernier va très prochainement rejoindre le M5-RFP dans sa lutte pour la restauration de l’honneur et de la dignité du Mali et du peuple malien ! Pour finir, l’imam Mahmoud Dicko appelle l’ensemble des maliens à sortir massivement demain mardi 11 août 2020 pour aller sonner la mobilisation pour la démission du Président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita. Il demande surtout aux commerçants de fermer toutes les boutiques et tous les marchés le mardi à 12 heures pour faire de l’événement un succès total.

« La sortie de ce mardi sera inscrite dans les annales de l’Histoire du Mali… Ce mardi sera le mardi des mardis au Mali », a-t-il prévenu.

Aujourd’hui l’unité et le renforcement des composantes du M5-RFP sont manifestes avec l’adhésion de plus en plus forte d’organisations et de citoyens à l’intérieur et à l’extérieur qui découvrent progressivement la profondeur de la gravité de la crise malienne et la pertinence des actions et objectifs du regroupement. De même, le M5-RFP procède à une structuration de ses activités dans les différentes communes de Bamako, dans les régions de l’intérieur et dans la diaspora pour une plus grande coordination des actions de désobéissance civile et toutes les autres activités du Mouvement. Faut-il le rappeler, le M5-RFP a initié des actions judiciaires en cours contre les auteurs, commanditaires et complices des tueries et exactions commises contre les manifestants aux mains nues par les Forces spéciales antiterroristes (FORSAT) et d’autres forces de répression, tant à Sikasso qu’à Bamako, dans les rues, domiciles et lieux de culte… Il exige également la libération de l’honorable Soumaïla Cissé, chef de file de l’opposition.

 MAIMOUNA DOUMBIA

By |2020-08-10T18:51:48+02:00août 10th, 2020|A LA UNE, LES INFOS DU SOIR DE BAMAKO|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

Aller à la barre d’outils