//MARCHE PACIFIQUE DANS LA REGION DE MOPTI: LES POPULATIONS DE YOUWAROU DANS LES RUES POUR DEMANDER LA LIBERATION DE SOUMAILA CISSE

MARCHE PACIFIQUE DANS LA REGION DE MOPTI: LES POPULATIONS DE YOUWAROU DANS LES RUES POUR DEMANDER LA LIBERATION DE SOUMAILA CISSE

La ville de Youwara (Mopti) était en effervescence dans la journée du lundi 20 juillet 2020. Jeunes et vieux étaient sortis pour demander la libération du député Soumaila CISSE. L’Honorable est en détention il y a plus de deux mois. Son rapt est intervenu lorsqu’il battait campagne pour le premier tour des législatives 2020. Les faits se sont déroulés entre Koumaira et Saraferé dans le gourma de Niafounké. Depuis lors, les Maliens sont sans nouvelles du Président de l’URD.

L’enlèvement du mentor a suscité une indignation au sein de l’opinion malienne et internationale. Les messages fusent de toutes parts pour condamner son enlèvement. Mais aucun groupe armé n’a revendiqué ce rapt pour que des soupçons soient portés sur le régime. Des détracteurs du régime sont confortés dans leur thèse que le leader est victime d’un complot politique destiné à écarter un adversaire redoutable.

Une adresse à la Nation prononcée par le président IBK est venue tout troubler pour que les soutiens se mettent dans une agitation totale. Le parti URD, le collectif de soutien pour la libération de Soumaila mutualise ses efforts dans la pression. A l’intérieur du pays, des manifestations ont eu lieu. La ville de Niafunké a donné le ton. Niafunké sera suivi par Sikasso. A Bamako, le collectif alterne marches et sit-in  pour interpeller et accélérer la libération de Soumaila CISSE. De bonnes sources, la mobilisation était à son comble à Youwarou le lundi 20 juillet 2020 à l’appel des jeunes et responsables URD. Un seul slogan montait de la foule de manifestants : « Libérez SOUMI » ou « IBK, notre Bientôt, c’est quand ? » Les populations de Youwarou emboîtent le pas au reste du Mali mobilisé depuis le rapt. Les ravisseurs refusent de faire toute communication pour fixer les Maliens sur le sort qu’on réserve de l’enfant prodige. Au Mali, depuis que la crise sociopolitique s’est installée, le focus est mis sur lui. Nombre de concitoyens regrettent l’absence du leader politique. Il serait le seul capable de sortir le pays du précipice dans lequel il est tombé.

LAYA DIARRA

By |2020-07-22T06:03:35+02:00juillet 22nd, 2020|ACTUALITE|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

Aller à la barre d’outils