///RAPATRIEMENT DES CORPS DE LA DIASPORA APRES LA CRISE SANITAIRE ET LA FERMETURE DES FRONTIÈRES: UN CARGO D’UNE COMPAGNIE TUNISIENNE CHARGE 25 CORPS A ATTERRI A L’AEROPORT INTERNATIONAL MODIBO KEITA DE BAMAKO SENOU, HIER

RAPATRIEMENT DES CORPS DE LA DIASPORA APRES LA CRISE SANITAIRE ET LA FERMETURE DES FRONTIÈRES: UN CARGO D’UNE COMPAGNIE TUNISIENNE CHARGE 25 CORPS A ATTERRI A L’AEROPORT INTERNATIONAL MODIBO KEITA DE BAMAKO SENOU, HIER

Le chapitre est au rapatriement de corps victimes de la pandémie à un moment où les frontières sont fermées. Un premier vol Express Cargo d’une compagnie tunisienne  est arrivé à Bamako hier mardi 28 avril. Il transportait vingt cinq (25) corps. L’annonce a été faite par monsieur Demba DIABIRA, Vice-président de la zone Europe du bureau du Haut conseil des Maliens de France.

Ce n’était pas le premier vol avec à son bord des victimes de la pandémie. Il y a quelques semaines, un avion en provenance de Paris avait atterri à l’aéroport de SENOU. Il transportait plus d’une cinquante de corps de Maliens morts du virus.

Pour éviter une contamination à destination, le Gouvernement confiné de force tous les Maliens de la diaspora qui rentraient au pays à cette période de maladie. C’est ainsi qu’un premier groupe de rentrants a été placé en quarantaine dans un hôtel de la place. Le rapatriement de ces Maliens a été organisé en accord avec les familles et les intéressés.

Mais une question tourne et retourne ce rapatriement : les victimes ne sont-elles pas mortes de mort naturelle ou d’autres maladies ? Quoi qu’il en soit, l’on doit être vigilent en cette période où le mal fauche à grands andains dans les pays.

LAYA DIARRA

By |2020-04-29T17:39:51+02:00avril 29th, 2020|COVID 19|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

Aller à la barre d’outils