/, RELIGION/REMISE DE DON AUX VICTIMES DU COMBAT A BADALABOUGOU: L’IMAM MAHMOUD DICKO REMET DES VIVRES AUX FAMILLES DES VICTIMES

REMISE DE DON AUX VICTIMES DU COMBAT A BADALABOUGOU: L’IMAM MAHMOUD DICKO REMET DES VIVRES AUX FAMILLES DES VICTIMES

Le lundi 27 juillet, après la prière de 14h, la mosquée de l’imam Mahmoud Dicko a servi de cadre pour une remise de dons destinés aux familles des victimes des manifestations des 10, 11 et 12 juillet dernier. Entrant dans la dynamique de la fête de Tabaski, le don en question est composé de vivres, de moutons et d’une enveloppe. Cela ne consiste qu’une étape dans la démarche de rendre hommage aux victimes.

Dans ses propos, l’imam Mahmoud Dicko disait que ces victimes sont des jeunes garçons résidants dans son quartier et ceux venus d’ailleurs. Certains sont morts d’autres ont été gravement blessés dans le combat contre la tentative d’une éventuelle arrestation par la police. « Ces jeunes, je ne saurais les identifier personnellement », souligne l’imam « mais je voudrais non seulement leur rendre hommage tout en remerciant chaleureusement leurs familles respectives ». L’imam a aussi prié pour le repos éternel de l’âme des disparus en souhaitant prompt rétablissement aux blessés. Les familles des victimes avaient exprimé à l’imam que leurs enfants sont morts pour un combat noble, celui de Dieu et pour le pays.

Donc, par conséquent, les familles se disent prêtes à achever ce que leurs enfants avaient commencés aux cotés de l’imam. « L’objectif de cette lutte aussi est de garantir l’équité, la justice, dans le vivre ensemble, bref promouvoir le respect de l’Etat de droit au Mali », martèle l’imam. Pour répondre à une question des journalistes concernant les propos du chef de l’Etat lors du sommet extraordinaire de la CEDEAO accusant l’imam Dicko de contester le pourvoir et la laïcité de l’Etat. Il disait « avoir pris acte de ce propos du président de la République qui malgré tout reste un grand frère à moi » a-t-il ajouté. Au même moment, la présidence de la République apportait un démenti formel sur ces propos qui n’étaient pas selon eux du chef de l’Etat.

Mohamed Traoré         

By |2020-07-28T13:40:04+02:00juillet 28th, 2020|ACTUALITE, RELIGION|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

Aller à la barre d’outils