/, ACTUALITE/RENCONTRE AVORTÉE DE SOUTIEN EN FAVEUR DE L’ANCIEN PRESIDENT IBK: UN SÉRIEUX TERRAIN D’AFFRONTEMENT ENTRE PRO ET ANTI IBK

RENCONTRE AVORTÉE DE SOUTIEN EN FAVEUR DE L’ANCIEN PRESIDENT IBK: UN SÉRIEUX TERRAIN D’AFFRONTEMENT ENTRE PRO ET ANTI IBK

C’était le samedi 22 août 2020 : un rassemblement de soutien en faveur de l’ancien président de la République, Ibrahim Boubacar KEITA, était prévu à la bourse du travail. Le rassemblement serait préconisé par Bouba FANE et Abdoul NIANG. Mais il s’est transmué en un sérieux affrontement entre pro et anti IBK. Il a fallu l’intervention des militaires pour mettre fin aux agressivités et assurer l’ordre.

Après le grand rassemblement de remerciements à la Place de l’Indépendance, le 21 août dernier, le peuple malien était tourné vers de nouveaux horizons, vers un Mali qui gagne. A la grande surprise, un autre rassemblement sur ordre de ces deux fidèles, FANE et NIANG était programmé à la bourse du travail. C’était pour manifester leur soutien à IBK. La marche ressemblait à une riposte au mouvement révolté contre le régime. Elle avait charge de prouver que jusque-là, il existait encore une portion de population qui croyait dans ce pouvoir. A l’heure du rassemblement, une cinquantaine d’hommes et de femmes s’étaient présentés à la bourse du travail. Toutefois, les initiateurs de la riposte étaient absents, ou, du moins seraient en retard.

L’objectif était probablement de conduire la mission de la CEDEAO attendue à Bamako à l’époque, vers de nouvelles négociations. Dommage ! Les partisans d’IBK n’avaient pas mesuré l’envergure de l’acte qu’ils avaient posé. Du coup, la population du secteur, en particulier les jeunes, sont intervenus. Ils se sont opposés à ce qu’ils ont appelé l’insulte à leur combat. Les jeunes se sont mis à « caillasser » les manifestants. Comme si cela ne suffisait pas, ils se sont livrés à un sérieux affrontement. La victoire est revenue aux anti-IBK. Certains manifestants ont pris la fuite, mais bastonnés. D’autres se sont vite réfugiés. C’était le sauve-qui-peut à la Bourse du travail. Il a fallu l’intervention des forces militaires pour éviter le pire, surtout restaurer l’ordre. La population du secteur avait vécu la panique quand bien même la circulation était restée fluide.

De nos jours, il est inadmissible de supporter IBK. Même si la bienséance démocratique l’autorise, le pays a perdu des vies humaines. Pendant sept ans, il a plongé dans le sous-développement. Un passant avait soutenu que ces manifestants défendaient une cause déjà perdue.  Donc qu’il était inutile de réagir. D’autres ont reproché que la riposte n’était pas à hauteur de souhait. Que les anti IBK ont agi dans la précipitation. Qu’ils se seraient appelés au téléphone pour former une foule plus ombreuse et sérieusement corriger le camp adverse. Ils ont indiqué que désormais une ligne rouge était tracée pour quiconque oserait les défier. Dans les principes, il n’est pas interdit de manifester. Dans le contexte actuel, il se pose un réel problème.

Mohamed Traoré

By |2020-08-24T10:34:43+02:00août 24th, 2020|A LA UNE, ACTUALITE|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

Aller à la barre d’outils