//SCANDALE EN COMMUNE V DE BAMAKO : UNE CEREMONIE DE REMISE DE MEDAILLE AU PDG D’UNE SOCIETE SPECIALISEE DANS LA FRAUDE SE TERMINE DANS UN PUGILAT !

SCANDALE EN COMMUNE V DE BAMAKO : UNE CEREMONIE DE REMISE DE MEDAILLE AU PDG D’UNE SOCIETE SPECIALISEE DANS LA FRAUDE SE TERMINE DANS UN PUGILAT !

Ce fut une grande humiliation pour le patron de la société de boiserie FAROTA Sarl hier dimanche 13 septembre au Palais de la Culture Amadou Hampâté BAH. La cérémonie de remise de trophée et de mérite au PDG de la société FAROTA Sarl Mamadou FAROTA annoncée en grande pompe  par l’Association les Jeunes Premiers du Mali (AJPM) a tourné à un cauchemar pour lui. L’assistance venue en nombre était médusée.

La surprise est venue de certains acteurs du secteur qui ont vu dans le geste un acte plein d’opportunisme. De l’avis de certains, le récipiendaire est connu pour ses pratiques de contournement de la loi en vigueur au Mali. A en croire ceux qui sont hébétés par cette remise de prix, il s’agit d’un acte visant à magnifier un spécialiste de la fraude et du contournement de la mesure de suspension des activités d’exploitation du bois de sciage.

Cette mesure a été  décrétée par le Ministère de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement durable sous la direction de M. Housseiny Amion GUINDO dit POULO

En infiltrant la forêt classée du Bafing, depuis quelques temps, le patron de la Société FAROTA Sarl détruit l’écosystème au mépris total des lois et textes réglementaires en vigueur. Dans sa pratique de coupe et de vente frauduleuses du bois, il a rencontré une équipe de patrouille sur le terrain. Trois chargements de camions bourrés de bois issus des agissements malsains étaient en destination de son domicile quand les brigadiers les ont interceptés. La patrouille était montée par l’Association malienne des exploitants forestiers, affirment les témoins, étonnés par ce prix. Le bénéficiaire était en complicité avec des agents véreux des services des Eaux et Forets. Ainsi il s’enrichissait au mépris des textes en vigueur. Parmi les complices du PDG, il y aurait un agent qui a fait valoir ses droits à la retraite. Selon les détracteurs, cet agent véreux jouit de ses liens avec les vielles connaissances au sein des agents actifs des services des Eaux et Forets qui lui facilitent les activités illégales  et lucratives dans une des forêts classées du pays. Ces activités illégales ont lieu dans le cercle de Kati. A entendre les confidences, les populations étaient  outrées depuis l’annonce de cette remise de médaille au fraudeur. Le cercle de KITA serait remonté par cette récompense à un individu qui s’est rendu spécialiste dans le contournement de la loi et des textes réglementaires.

Où va le Mali alors quand des groupuscules d’opportunistes se livrent à de tels exercices dans le seul dessein de récolter les dividendes de leurs basses besognes ?

Les responsables de l’Association des jeunes premiers du Mali doivent revoir leur copie. On susurre partout ces temps-ci sur les critères qui sont mis en avant par cette Association pour attribuer des médailles à des personnalités. L’interrogation trouve sont fondement dans la décision de l’Association d’attribuer un Trophée de ‘’mérite’’ à des personnalités à la moralité douteuse dans certains cas. Ce qui explique les raisons du grand fiasco de la cérémonie d’hier en faveur de la société de boiserie FAROTA SARL. La cérémonie s’est terminée telle devant un public médusé par la tournure qu’elle avait prise.

LAYA DIARRA

By |2020-09-14T14:43:30+02:00septembre 14th, 2020|FAITS DIVERS|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

Aller à la barre d’outils