/, POLITIQUE/TENUE DES ELECTIONS LÉGISLATIVES: ‘’DJANDJO’’ POUR LE PM BOUBOU CISSE ET SON EQUIPE

TENUE DES ELECTIONS LÉGISLATIVES: ‘’DJANDJO’’ POUR LE PM BOUBOU CISSE ET SON EQUIPE

On se souvient que le Président de la République, Son Excellence Monsieur Ibrahim Boubacar KEITA, avait tout simplement surpris l’opinion nationale et internationale en jetant son dévolu, ce lundi 22 avril 2019, sur le jeune ministre de l’Economie et des Finances, Dr. Boubou CISSE, pour lui confier les rênes du Gouvernement en remplacement de Soumeylou Boubèye Maïga.Ce choix du Chef de l’Etat était loin de faire l’unanimité dans le microcosme politique malien, vu non seulement le jeune âge du concerné mais aussi compte tenu du fait que ce dernier ne milite dans aucun parti politique, donc apolitique. Etant donné que le choix du Premier ministre relève du pouvoir discrétionnaire du Président de la République, le RPM, en tant que parti majoritaire à l’Assemblée Nationale et famille politique du chef de l’Etat, n’a jamais cessé de revendiquer le poste de Pm. C’est donc tout naturellement que ce parti a été  contraint de faire contre mauvaise fortune, bon cœur en s’accommodant, contre son gré, de la nomination de Dr. Boubou CISSE.

S’agissant du courant de l’opposition politique, on avait vu dans cette nomination du nouveau Premier ministre, une simple diversion et c’est ce qui l’avait fondé à décider de ne pas participer au gouvernement que formera le Premier ministre Boubou CISSE, tant qu’il n’y a pas au préalable un accord politique.

Ce serait un lieu commun que dire, au moment où Dr. Boubou CISSE prenait les rênes du pouvoir Exécutif, le pays se trouvait dans une espèce de labyrinthe, tant les défis à relever étaient nombreux et le nouveau patron de la ‘’Primature’’ en était parfaitement conscient.

Mais comme le dit l’adage « aux âmes bien nées, la valeur n’attend point le nombre des années » , le jeune Chef du Gouvernement n’a pas voulu s’encombrer de round d’observation et a immédiatement entrepris d’organiser le Dialogue National Inclusif (DNI) qui devait être une boussole pour les futures actions gouvernementales. Nous savons que conformément aux recommandations du DNI, le gouvernement est appelé en priorité à : « Organiser les élections législatives de manière à éviter une nouvelle prolongation du mandat des députés et veiller au respect de tous les calendriers électoraux (conseils de cercle, conseils régionaux, conseil du district de Bamako et Haut Conseil des collectivités Territoriales ».

Eh bien, c’est conformément à ces dispositions du rapport ayant sanctionné le DNI, que le Pm Boubou CISSE et son équipe gouvernementale ont tenu, contre vents et marées, à s’acquitter de cette tâche qui leur est imposée par les résolutions du DNI et cela leur a bien réussi. Nombreux étaient les observateurs qui se convainquaient, compte tenu de la crise multidimensionnelle que traverse le pays, que la tenue des élections était pratiquement impossible.

Donc, en réussissant les deux tours des législatives, sans incidents majeurs, le Pm Boubou CISSE et son équipe méritent vraiment qu’on leur chantât un ‘’Djandjo’’ spécial pour magnifier cette victoire éclatante.

Et pourtant rien ne présageait une telle réussite, tant le pays est confronté à des problèmes.

On se souvient que les élections en question avaient été reportées à deux reprises pour diverses raisons. Si, pour leur part, les électeurs se sont félicités de cette réussite du gouvernement, du côté des observateurs internationaux on n’a pas manqué de saluer ce que d’aucuns ont qualifié de prouesse. Ainsi, selon la Mission d’observation électorale (MOE) de la Synergie des Organisations de la Société Civile et de la CNDH, le matériel électoral était au complet dans 98,2% des bureaux de vote qui, pour la plupart ont ouvert à l’heure convenue. La synergie a également noté des améliorations sur les mesures sanitaires. « Dans 79,58% des bureaux observés, le personnel exige le lavage des mains et 65% des bureaux de vote respectent la distance réglementaire de 1 mètre au moins », a été mentionné dans un communiqué de la Synergie des organisations de la société civile.

Selon les observateurs de la vie politique nationale, le pragmatisme de Dr. Boubou CISSE se mesure à sa détermination d’honorer la mission à lui confiée par le Président de la République.

El Hadj Mamadou GABA

By |2020-04-24T14:32:44+02:00avril 24th, 2020|A LA UNE, POLITIQUE|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

Aller à la barre d’outils