//VERS UN REBONDISSEMENT DU BANDITISME FONCIER A SABALIBOUGOU : LES VICTIMES CONTESTENT L’AUTHENTICITE DU TF DE L’ACI SUR LA BANDE DES 140 METRES

VERS UN REBONDISSEMENT DU BANDITISME FONCIER A SABALIBOUGOU : LES VICTIMES CONTESTENT L’AUTHENTICITE DU TF DE L’ACI SUR LA BANDE DES 140 METRES

Le scandale autour de la bande dite des 140 mètres de Sabalibougou est en passe de refaire surface une vingtaine d’années après. En désespoir de cause, l’Association des habitants de Sabalibougou –Est avait fondé un espoir sur la Tribune de l’Espace d’interpellation démocratique. Elle comptait connaitre son sort dans cette affaire devenue une course contre la montre et empêcher l’ACI de s’emparer définitivement de l’espace né au lendemain de la grande « casse ». Cette casse était planifiée par l’équipe de l’ancien  Maire feu Dieudonné ZALLE, au niveau  dudit  quartier. On est allé jusqu’à accuser l’ancien ministre Me Mohamed Aly BATHILY de s’être rendu bourreau de ses ‘’clients’’ dans ce dossier qui continue de susciter des commentaires.

Dans une correspondance adressée au ministre des domaines et des affaires foncières Me BATHILY en son temps, les habitants avaient fait part de leur opposition catégorique au «Mandat de l’ACI » sur la zone. Selon eux, en tant que structure commerciale en matière foncière, d’urbanisme et de l’habitat, elle ne peut pas intervenir sur cette bande objet de décisions de justice qui font bien d’elle une partie intégrante du quartier Sabalibougou. Cette affaire remonte au temps de l’ancien Maire UDD feu Dieudonné ZALLE. Elle a connu des tournures liées à une saga judiciaire qui ont nécessité quelques fois une forte implication  d’acteurs politiques : ceux-ci avaient vu dans le dossier une occasion de se faire un électorat.

C’est le cas du président du parti ADP-MALIBA qui avait été sollicité par les populations qui voulaient son intervention dans l’affaire

Ministres, gouverneurs, maires, conseillers, voire opérateurs économiques ont tenté de s’immiscer dans cette affaire sans parvenir à satisfaire les plaignants. Ceux-ci demeurent toutefois convaincus que l’ACI a fait usage de faux. A en croire un groupe qui veut reprendre le dossier en main, le Titre Foncier de la structure est faux. Il s’agit d’un document ‘’fabriqué’’ avec la complicité de certains techniciens du domaine, affirment sans ambages des victimes de l’expropriation. Selon les victimes, l’ACI a mis un TF de la région de Koulikoro en avant pour tromper la justice dans cette affaire. Le Titre foncier dont se prévaut la direction de l’ACI  est un titre du quartier Sabalibougou, soutient un responsable de l’Association. Celle-ci crie alors à l’arnaque et au banditisme. La situation au tour de cette affaire de 140 m plonge toutes les autorités dans la perplexité. Trois ministres avaient montré leur impuissance à y trouver une solution définitive.

A la faveur de l’avènement du pouvoir RPM, la direction de l’ACI avait fait des aménagements sur le site sur lequel des « gros bonnets » disposent leur TF

Il s’agit, selon les détracteurs, d’une opération qui a permis à des cadres RPM de se frotter les mains. Ami KANE, Me BATHILY, TRETA , Moussa TIMBINE auraient bénéficié de parcelles de la part de la direction de l’ACI  sur ce site pour avoir leur soutien dans la volonté d’accaparement. Un banditisme que les populations ne sont pas prêtes à tolérer. Ce qui explique les démarches en cours depuis l’intervention du coup de force qui a désarçonné le régime IBK. Au même moment, nous apprenions hier que des actions sont en cours pour tenter d’empêcher les bénéficiaires des logements sociaux de Ntabacoro d’occuper leur maison sous le prétexte que le site est le fruit d’une arnaque perpétrée par l’opérateur Hady NIANGADOU, ex-député connu pour ses rapports privilégiés avec Karim KEITA. Tout porte à croire que ça va barder au Mali dans les semaines ou mois à venir à cause des scandales fonciers à faire tourner la tête.

LAYA DIARRA

 

By |2020-09-15T14:05:43+02:00septembre 15th, 2020|ACTUALITE|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

Aller à la barre d’outils