//A L’ABSENCE D’UNE DECLARATION DE POLITIQUE GÉNÉRALE: ME MOHAMED ALI BATHILY DÉNONCE L’EXERCICE ILLEGAL DE LA FONCTION DE PREMIER MINISTRE !

A L’ABSENCE D’UNE DECLARATION DE POLITIQUE GÉNÉRALE: ME MOHAMED ALI BATHILY DÉNONCE L’EXERCICE ILLEGAL DE LA FONCTION DE PREMIER MINISTRE !

C’était dans une déclaration vidéo que l’ancien Ministre de la Justice, des Droits de l’homme, Garde des sceaux, Me Mohamed Ali BATHILY demande à l’actuel Ministre de la Justice, des Droits de l’homme, Garde des sceaux, Me Kassoum TAPO d’arrêter le Premier ministre, chef du Gouvernement, Dr Boubou CISSE pour exercice illégal de la fonction de Premier ministre. En se réclamant défenseur de droit, le Ministre en a les prérogatives s’il il tient au strict respect de la Constitution nationale.

L’ancien Ministre de la Justice, des Droits de l’homme, Garde des sceaux est ainsi indigné contre  son confrère et ami TAPO. Le coup d’envoi du règlement de compte entre avocats est lancé. D’abord le premier avocat en la personne de Mohamed Ali BATHILY ne comprenait pas les comparutions directes des manifestants, une fois arrêtés par les parquets de Bamako et de Kati. Noter que ces manifestants étaient arrêtés sur initiative du Ministre TAPO. Me BATHILY ne saisissait pas non plus la décision de TAPO qui portait sur l’arrestation des responsables du M5-RFP, laquelle arrestation était annoncée juste avant sa nomination, sur le plateau d’un débat au JT de l’ORTM. Dans la video, Me BATHILY lui indiquait : «  La bastille de Paris qui était une prison de Louis XI, a été prise un 14 juillet 1789. Je ne dis pas à Kassoum TAPO de tolérer car, je ne sais pas s’il est fait pour tolérer dans ce monde. »

Me BATHILY demande à son confrère de mettre fin à la fonction de Premier ministre qu’exerce illégalement Dr Boubou CISSE.

Dans ses explications fondées sur la constitution du Mali, l’avocat BATHILY souligne qu’un Premier ministre a obligation de déclarer sa politique générale devant l’Assemblée Nationale à 40 jours juste de sa nomination. C’est alors que l’Assemblée serait en mesure de contrôler l’exercice de sa fonction : acceptation, motion de censure, démission, etc. Cela ne se fait pas pour rien.  C’est par ce document que le Premier ministre prend des engagements de développement du pays. Tel n’a pas été le cas pour l’actuel Premier ministre Dr Boubou CISSE. « Donc, il est loisible de mettre fin à sa mission, souligne BATHILY. » Les fonds utilisés par l’actuel Premier ministre ne devaient pas être utilisés sans une déclaration de politique générale et sans engagement certain selon l’avocat BATHILY. C’est pourquoi le droit est puissant. Quand on parle du droit, ce n’est pas de la folie. « C’est le respect de la loi qui protège une nation de sa folie, martèle l’ancien Ministre de la justice. Dans ton code, je ne vois pas de loi qui empêche d’utiliser l’article 121. Au lieu de vouloir la comparution directe de X ou de Y, tu dois aussi à ton tour, comparaitre devant le juge pour violation de la Constitution. »

L’histoire ne tarde pas à rattraper des hommes comme Me TAPO. C’est lui seul qui a pu, avec une enveloppe de 16 milliards de nos francs, organiser l’élection présidentielle de 1997 en qualité de Président de la Commission nationale électorale nationale indépendante (CENI). Il sait ce qu’il a fait de cet argent. « Et cas d’audit, je jure que l’actuel Ministre TAPO croupira en prison. Il le sait et nous le savons aussi. Lors de la réforme constitutionnelle, Me Kassoum TAPO avait reçu de l’argent. Et pourtant, la reforme n’a pas vu le jour. Il est temps voire grand temps que la Haute Cour de justice fasse une interpellation à l’endroit de Me Kassoum TAPO. Il est temps pour cela au regard de tout ce qui s’est passé. Tu peux me mettre aux arrêts si tu veux ce jour mais tu vas fuir quand tu veux arrêter tout le monde. Ne te limite pas de mettre en prison les responsables du M5-RFP. Il faut le faire avec leurs familles respectives. »

Mohamed Traoré

By |2020-08-10T17:33:47+02:00août 10th, 2020|A LA UNE|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

Aller à la barre d’outils