//ADOPTION D’UNE CHARTE POUR LA TRANSITION : L’OMBRE DE SBM A-T-ELLE PLANE SUR LES CONCERTATIONS NATIONALES ?

ADOPTION D’UNE CHARTE POUR LA TRANSITION : L’OMBRE DE SBM A-T-ELLE PLANE SUR LES CONCERTATIONS NATIONALES ?

C’est fini les journées de Concertations nationales initiées par le Comité National Pour le Salut du Peuple (CNSP) sous la conduite du Col Assimi GOITA. Le rendez-vous était historique. Il a abouti à l’adoption d’une Charte pour la Transition. De l’avis de plus d’un, le document issu de la rencontre s’inspire beaucoup des propositions qui émanent du parti ASMA-CFP de l’ancien Premier ministre Soumeylou Boubeye MAIGA dit le Tigre.

Depuis le coup de force, une partie de l’opinion a vu en lui une personnalité qui conseillerait dans l’ombre la junte. Pour répondre à ceux qui l’accusent à tort ou à raison, le leader du parti ASMA-CFP, réputé pour son sens des astuces dans les combines politiques, a profité d’une interview à RFI et du plateau de l’ORTM pour s’inscrire en faux contre ces allégations qui tendent à lui nuire.

L’allégation suivant laquelle l’ancien Premier ministre serait derrière les hommes forts du pays ternit l’image de Soumeylou, déjà victime de beaucoup de procès d’intentions

A l’instar de toutes les forces politiques du Mali, sa famille politique a fait des propositions au tour de la Transition. A l’analyse, le contenu de la Charte adoptée par les participants s’apparente beaucoup aux idées du parti ASMA. Celles-ci préconisent une Transition de 18 mois pilotée par une personnalité civile assistée d’un vice-président porteur de Kaki. Si Soumeylou a plaidé pour une Transition de dix huit mois, cette proposition n’est pas loin de celle de la Charte. Cinq cent délégués ont participé à ce rendez vous national pour poser les jalons d’une Refondation du Mali. La grande ressemblance entre le contenu de la Charte et les propositions du ASMA -CFP fait dire que l’ombre de l’ancien Premier ministre a plané sur les travaux. Des Maliens pensent que la Charte est un document issu de la synthèse des idées du stratège. On soupçonne Boubeye d’avoir des atomes  crochus avec les membres de la junte. A la fin de ces concertations, voici la réaction du parti du Tigre :

« Communiqué

« Le Bureau Politique National de l’Alliance pour la Solidarité au Mali – Convergence des Forces Patriotiques, ASMA – CFP, prenant acte de la tenue des Concertations nationales à Bamako les 11, 12 et 13 septembre 2020 et auxquelles il a pris part :

1) Salue l’esprit patriotique et le sens du dialogue qui ont prévalu lors de ces assises ainsi que la maturité dont les participants ont fait montre ;

2) Prend acte de l’adoption d’une Charte de la Transition et d’une feuille de route auxquelles le parti souscrit et apporte son soutien ;

3) Invite l’ensemble des acteurs à s’engager dans la  voie ainsi tracée pour la sortie de crise ;

4)  Remercie de nouveau la Communauté internationale pour son vif intérêt pour le Mali et l’invite, notamment la Communauté Économique des Etats de Afrique de l’Ouest (CEDEAO), à s’inscrire dans une logique de soutien et d’accompagnement ;

5) Réitère au Comité National pour le Salut du Peuple (CNSP) sa demande de prise de mesures d’apaisement qui passent par l’élargissement des personnalités détenues ;

6) Engage les autorités à intensifier leurs efforts en vue de la libération de Monsieur Soumaila CISSE”.

Ces déclarations qui émanent du parti  de Soumeylou suscitent beaucoup de commentaires même si certains se révèlent désagréables à l’endroit de l’ancien Premier ministre

 LAYA DIARRA

 

By |2020-09-14T14:48:23+02:00septembre 14th, 2020|A LA UNE|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

Aller à la barre d’outils