//ATT:DES OBSÈQUES À LA HAUTEUR DE L’HOMME ATTENDUES

ATT:DES OBSÈQUES À LA HAUTEUR DE L’HOMME ATTENDUES

Depuis hier, mardi 10 novembre 2020, la nation malienne pleure sans retenue la plus grande perte du moment, la mort de l’ancien président de la République du Mali, Amadou Toumani TOURE (ATT). L’homme a su construire son monument avant même sa mort, principalement à travers ses initiatives comme les logements sociaux qui continuent même de prendre son nom “ATTbougou” et l’Assurance Maladie Obligatoire (AMO) qui l’immortalisent.

La nation malienne pourra-t-elle rendre à ATT un hommage à la hauteur de son patriotisme ? C’est la principale interrogation qui revient sur les lèvres des uns et des autres lorsque la nouvelle de la mort de l’ancien président Amadou Toumani TOURE est tombée hier matin. Certes, il est difficile d’imaginer cela : le défunt a tout donné pour ce pays. Les différents hommages qui lui ont été rendus hier en témoignent éloquemment. Toutefois, les autorités de la Transition parmi lesquelles l’un des ministres, en l’occurrence le Premier ministre de la Transition, Moctar OUANE, doivent prendre toutes les dispositions nécessaires pour organiser les obsèques dignes de sa dimension. Cet ancien président avait donné du sourire à des milliers des Maliens lorsqu’il était aux affaires notamment à travers l’initiative des logements sociaux, de l’Assurance Maladie Obligatoire (AMO) pour ne citer que ceux-ci.

Ne serait-ce que ces deux initiatives, le Général des Tout petits, les enfants du Mali, a déjà implanté son propre monument pour toujours

Depuis le démarrage de l’attribution des logements sociaux, le programme a pris le nom de “ATTbougou”. Aucun autre effort consenti dans ce secteur ne peut faire disparaitre ce nom. Du coup, même après sa mort, il restera un monument dans l’esprit des Maliens à cause du travail bien fait. En plus, grâce à son initiative AMO, des milliers des Maliens se soignent aujourd’hui à un coût plus bas. Cet homme était tout simplement un grand visionnaire ; le peuple ne l’a su qu’après l’avoir perdu. Pendant deux mandats de suite à la tête de notre pays, ATT a placé le Mali au plus haut sommet dans la sous-région, voire en Afrique. Aujourd’hui, des Tout petits aux vieillards, en passant par ses adversaires politiques, c’est tout le Mali qui le pleure. Il demeurera ancré dans la mémoire collective des Maliens.

Certes, le pays dispose d’anciens Chefs d’Etat, mais ATT a su créer la différence. Ce qui avait même permis aux enfants de dire ce slogan “ATT, An Bè Saa Ino fè” (ATT, nous allons mourir avec toi). Lors de certaines sorties médiatiques, ATT avait réaffirmé que c’était ce qui l’avait poussé de créer l’Hôpital Mère-Enfant, le Luxembourg à Bamako.

Il est difficile d’énumérer toutes les actions posées par l’ex-président

Mais, c’est une façon d’alerter les autorités actuelles que le soldat de l’humanisme, de la paix, le soldat visionnaire, mérite qu’un monument, ou au moins une statuette soit conçue en sa mémoire. Car, c’est de cette façon qu’on pourra récompenser son mérite. Mais, ce signal fort doit commencer par ses obsèques dont la date reste encore inconnue. En attendant, tous les regards sont braqués sur le président Bah N’DAW et ses hommes de la Transition pour des obsèques exceptionnelles.         

 Boubacar DIARRA

By |2020-11-11T16:52:12+01:00novembre 11th, 2020|A LA UNE|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

Aller à la barre d’outils