//CHÉRIF OUSMANE MADANI HAIDARA A PROPOS DE SON INVITATION A LA MANIFESTATION D’HIER: “C’EST QUE CE GOUVERNEMENT M’A FAIT COMME MAL ; AUCUN AUTRE MALIEN N’A SUBI UNE TELLE AFFLICTION…”

CHÉRIF OUSMANE MADANI HAIDARA A PROPOS DE SON INVITATION A LA MANIFESTATION D’HIER: “C’EST QUE CE GOUVERNEMENT M’A FAIT COMME MAL ; AUCUN AUTRE MALIEN N’A SUBI UNE TELLE AFFLICTION…”

Le Guide Spirituel d’Ançar Dine, président du Haut Conseil Islamique du Mali (HCIM), Chérif Ousmane Madani HAIDARA, à quelques heures de la Grande Manifestation du Mouvement du 05 Juin-Rassemblement des Forces Patriotiques (M5-RFP) s’est prononcé sur une éventuelle invitation de l’autorité morale du mouvement contestataire, l’Imam Mahmoud DICKO. Il a précisé qu’il n’a jamais été invité par l’Imam pour cette manifestation du 11 août.

Le guide a rappelé ceci : “Tous ceux qui me connaissent, ne s’interrogent pas sur ce que je dois dire et savent que je ne prêche pas de multiples façons. J’ai toujours appelé à l’unisson, à la paix et à la cohésion sociale. Il faut être honnête dans tout ce qu’on fait. La crise à laquelle le pays est confronté, est liée au problème d’intérêts. Les gens sont fatigués et meurtris. Qu’on répare les préjudices qui ont été commis, et ensuite, que les uns et les autres se donnent la main et travaillent ensemble.”

Chérif Ousmane Madani HAIDARA, en réaction aux rumeurs qui annonçaient sa présence à la manifestation du M5-RFP du mardi 11 août 2020, a levé toute équivoque : “Par rapport à cette grande manifestation du Mouvement du 05 Juin-Rassemblement des Forces Patriotiques (M5-RFP) pour le Sursaut National, j’ai dit s’il s’agit de la construction de l’édifice nationale, je ne sais pas s’il y a quelqu’un qui joue ce rôle plus que moi. J’ai mis de mon argent dedans. Les Ançars ont mis plus de 400 millions de F CFA notamment dans les domaines de la santé, de l’éducation, du soutien à l’armée nationale. Je précise que je n’ai pas été invité, ni consulté. Hier soir, mon grand frère DICKO m’a appelé vers minuit 35 mn, nous avons parlé, mais il ne m’a jamais parlé de la manifestation. Cette question de sortie du 11 août n’a fait l’objet d’aucun point dans notre conversation. Il ne m’a pas dit de venir s’ajouter à eux, ni de faire quoi que ce soit ensemble. Une chose est certaine, nous avons parlé hier aux environs de minuit 35 mn.

“Mais, ce que nous avions dit, c’est entre nous deux. Et dans cet échange, on n’a pas mentionné la question de manifestation.”

“Je signale que le Gouvernement qui était sur place, je ne dis pas qu’il n’a pas fait mal à des Maliens, mais pas plus qu’à moi. Il n’a pas trahi un Malien plus que moi. Il n’a privé aucun malien de ses droits plus moi. C’est que ce Gouvernement m’a fait comme mal, aucun autre malien n’a subi de la sorte. Ce qui me pousse à parler de tout cela, suite à votre interrogation : que vous sachiez que je ne trahirai jamais DICKO. Mais, il ne m’a pas invité, même s’il avait fait, il faut que je sache pourquoi on m’a invité? Quel est l’objectif de la manifestation ? De quoi s’agit-il ? Qu’est-ce qui est recherché ? Jusqu’où nous irons? Telles sont, entre autres, des questions dont nous devons savoir les réponses d’abord. Rien de tout cela ne m’a pas été dit. Je réaffirme qu’on a parlé au téléphone hier. Mais, il ne m’a jamais dit qu’il avait besoin de moi sur ce terrain politique. Je ne vous mens pas, jusqu’à ma mort, HAIDARA ne mentira devant Dieu. Toutefois, il peut commettre des erreurs. Ma sortie d’aujourd’hui vise à éclairer tout le monde sur les liens qui nous unissent, DICKO et moi. Nous sommes en contact permanent”, a-t-il informé.

“Je précise, qu’au Mali, il n’y a aucun conflit entre les leaders religieux, ni entre les religions ou au sein des religions et il n’y en aura pas. Il y a des gens qui ne peuvent vivre qu’à côté des gens. Cette situation est différente du conflit religieux. Sinon, avec tous les wahhabites (sunnites) qui sont au Mali, les wahabites qui sont sérieux et qui occupent une place importante ont d’excellents rapports entre ceux-ci et avec nous.”.

“Partout où on se rencontre, on se taquine et on fait tout ensemble sans aucun problème. Et quant il s’agit de la religion, chacun est libre de prendre la voie qu’il souhaite.

Chacun comprend la religion à sa façon et la pratique en sa manière. Dans cela, il n’y a aucun problème. Chacun est libre de l’interpréter en sa façon. Au Mali, il n’y a aucun conflit inter-religieux ou intra-religieux”, a-t-il dit. “C’est lorsque j’étais au cimetière qu’on m’a appelé pour dire de venir rapidement à Bamako et de discuter avec DICKO. Sinon, c’est un début de conflit entre religieux qui est ouvert au Mali. Pourquoi un problème entre religieux ? La chose qui n’a pas existé depuis toujours, pourquoi adviendra-t-il aujourd’hui ? On n’arrive même pas à résoudre les conflits qui existent déjà ! L’ensemble du pays est presque occupé aujourd’hui. Que les gens comprennent qu’il n’y a pas de conflit entre les leaders religieux et il n’existe aucun problème entre DICKO et moi. Certains crient toujours pour créer quelque chose entre nous. Mais, ils n’ont pas compris. Mon grand frère DICKO et moi tissons de bonnes relations et sommes en contact permanent. Mais cela n’explique pas que chaque fois qu’il entreprend quelque chose, je sois à côté de lui et vice-versa”, a expliqué le Guide HAIDARA qui a poursuivi : “Par rapport à la sortie du 11 août, mon grand frère DICKO ne m’a pas appelé, ni envoyé quelqu’un. Il ne m’a jamais invité à sortir”.

“Concernant la crise, je suis le plus fâché contre le Gouvernement.

Je suis le plus meurtri de tous les Maliens aujourd’hui. Mais, au regard de ce qui se passe dans notre pays (occupation de notre pays), j’ai décidé de surseoir à toute action. Raison pour laquelle j’ai dit au président IBK d’écouter son peuple, qu’il n’a pas d’ennemi au Mali. Ceux qui sont fâchés, il faut leur ouvrir la porte et installer le dialogue. Ceux qui lui disent que telles ou telles personnes sont ses ennemis, sont en train de le tromper. S’ils pouvaient faire quelque chose pour lui, il ne va pas tomber aussi bas maintenant”, a-t-il affirmé.

Boubacar DIARRA

By |2020-08-12T17:21:37+02:00août 12th, 2020|ACTUALITE|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

Aller à la barre d’outils