/, SOCIÉTÉ/COUP D’ETAT MILITAIRE CONTRE LE PRESIDENT IBK: LA COORDINATION KEL ANSAR ET ALLIES INVITE LE CNSP DE NE PAS SUCCOMBER SOUS LA TENTATION DE LA CHASSE AUX SORCIÈRES

COUP D’ETAT MILITAIRE CONTRE LE PRESIDENT IBK: LA COORDINATION KEL ANSAR ET ALLIES INVITE LE CNSP DE NE PAS SUCCOMBER SOUS LA TENTATION DE LA CHASSE AUX SORCIÈRES

Les observateurs de la crise sociopolitique du Mali, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur, ont diversement apprécié la destitution du président Ibrahim Boubacar KEITA. En réaction à cette question, la Coordination Kel ANSAR et Alliés l’a condamnée et a affirmé être opposée à tout changement non constitutionnel de régime démocratique.

Dans une déclaration signée par son président, Ansari OUMAR HAMAMA CISSE, la Coordination Kel ANSAR et Alliés affirme qu’elle continue de suivre avec la plus grande attention, les événements que traverse notre pays depuis plusieurs années. Elle suit aussi, depuis la fin mai 2020, les derniers développements de la crise. Les forces armées et de sécurité ont été amenées à assumer leur responsabilité en tant que garantes de l’unité nationale, des fondements de la Nation et de l’Etat et de sa continuité. La Coordination a indiqué ceci : “Tout en réitérant son attachement indéfectible à l’ordre constitutionnel national, aux principes démocratiques universels, aux normes nationales et internationales de bonne gouvernance dans un souci de sécurité, de stabilité et de paix, la Coordination Kel ANSAR et Alliés :

  • Prend acte de la démission du Président de la République en exercice et de son Gouvernement ainsi que de la dissolution de l’Assemblée nationale induites d’une situation politique exceptionnellement délétère;
  • Félicite les forces armées et de sécurité pour le sacrifice consenti pour éviter un bain de sang et des drames dont le Mali n’a que trop souffert ;
  • Se félicite de la décision explicite du CNSP de mettre en place une transition civile participative et inclusive, dans les meilleurs délais, selon un mode opératoire transparent privilégiant le dialogue, la concertation et la décision pertinente pour tirer vers le haut la cohésion nationale, mise à mal par de nombreuses décennies de mal gouvernance, de clanisme, de concussion, de népotisme, d’injustice, de corruption et de renoncement aux idéaux fondateurs de Nations et d’Etat républicains modernes. »

Aussi, elle encourage le CNSP à mettre en place, dans les meilleurs délais, des organes consensuels de transition sur la base de la compétence, de l’intégrité et de la représentativité, aptes à définir, planifier et mettre en place des mécanismes probants de réhabilitation du Peuple, de la Nation et de la République, et in fine, les placer dans la trajectoire des Nations, des Peuples et des Etats résolument modernes et entrant dans le triptyque sécurité, paix et développement ; invite avec insistance, le CNSP à traiter toutes les personnes détenues  conformément aux instruments juridiques nationaux et internationaux y compris les dignitaires du régime déchu ; invite la Communauté́ internationale à appréhender la situation du Mali avec plus d’objectivité et de pragmatisme afin de ne pas aggraver les souffrances des Maliens ; faciliter davantage les desseins des forces obscurantistes ; co-définir et convenir avec le CNSP  des voies et moyens pacifiques, itératifs et inclusifs pour accompagner le Mali et les Maliens dans la refondation d’un Etat républicain moderne, démocrate, juste et transparent ; invite avec insistance le CNSP à s’assurer de la sécurité des personnes et de leurs biens sur toute l’étendue de la République du Mali ainsi que le respect intégral de la continuité des engagements de l’Etat conformément aux principes de continuité des Etats. »

La Coordination Kel ANSAR et Alliés a recommandé au CNSP de ne pas succomber sous la tentation de la chasse aux sorcières et de traiter avec diligence, donc,  dans les meilleurs délais, les situations de détentions extra judiciaires y compris des ex dignitaires détenus ; suggère au CNSP d’engager une diplomatie pro active, auprès des Etats frères voisins et au-delà via les chancelleries et les diasporas pour expliquer les paradigmes et les enjeux de sa démarche, dont on reconnait qu’elle ne vise pas la mise en difficultés de l’ordre constitutionnel et qu’elle a été plutôt provoquée par une déliquescence du régime en place devenue patente au delà du territoire malien.

Boubacar DIARRA

By |2020-08-25T15:40:05+02:00août 24th, 2020|A LA UNE, SOCIÉTÉ|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

Aller à la barre d’outils