/, ACTUALITE/DECLARATION DES BIENS DES AUTORITÉS DE LA TRANSITION: MOUSSA MARA DEMANDE UNE CLARIFICATION

DECLARATION DES BIENS DES AUTORITÉS DE LA TRANSITION: MOUSSA MARA DEMANDE UNE CLARIFICATION

Deux semaines après l’investiture du Président de la Transition, Bah N’N’DAW et son Vice-président le Colonel Assimi GOITA, autorités censées faire une déclaration publique de leurs biens à la Cour Suprême, restent à ce jour, silencieuses. Au nom d la transparence, il est impérieux de faire cet acte censé être même les prémisses du nouveau Mali tant annoncé. Il serait important pour le Président Bah N’DAW, conformément à la Charte de la Transition que les autorités de la Transition fassent une déclaration des biens puisque le gouvernement est déjà mis en place. C’est un acte qui est fondamental pour restaurer la confiance entre le peuple malien et ses autorités.

Le peule attend un  tel acte pour faire confiance au Président et à son équipe

Hier, mercredi 14 octobre 2020, le président du parti Yèlèma, Moussa MARA, a déclaré sur sa page Face que « Selon l’article 10 de la Charte, le Président, le Vice-président, le Premier ministre et les ministres de la Transition doivent déclarer leurs biens à la Cour suprême. Si cela a été fait, merci au Gouvernement de nous le dire. Sinon, il devient urgent de procéder à cette action indispensable pour restaurer la confiance entre les citoyens et les élites afin d’engager la refondation du pays ». La question que le citoyen lambda ne cesse de poser est : qu’attendent les autorités de la Transition pour faire la déclaration de leurs biens ?  Et si les biens sont déclarés que le président ou la Cour suprême en parlent parce que la loi de l’omerta n’a plus sa place en ce qui concerne l’éclaircissement des affaires d’État. Dans la ‘’Charte de la Transition’’ en son article 10, il est dit que le Président et le Vice-président de Transition entrent en fonction sept (07) jours au plus après leur désignation. Mais avant d’entrer en fonction, ils prêtent le serment devant la Cour suprême.

“Après la cérémonie d’investiture et dans un délai de quarante-huit (48) heures, le Président de la Cour Suprême reçoit publiquement la déclaration écrite des biens du Président et du Vice-président de Transition. Cette déclaration fait l’objet d’une mise à jour’’, indique la Charte de la Transition

La Charte dit aussi que le président et son vice-président devront également dans un délai maximum d’un (1) mois avant la fin de la Transition, remettre une seconde déclaration écrite à la Cour suprême. Celle-ci est publiée au Journal officiel accompagnée des justificatifs éventuels en cas d’augmentation du patrimoine. Cette obligation de déclaration s’applique également à tous les membres des organes de la Transition institués par la présente Charte, à l’entrée et à la fin de leurs fonctions. Face à une telle exigence de la Charte, il est attendu dans les 48 heures qui ont suivi la prise de fonction des autorités de la Transition, une déclaration des biens du Président et de son Vice-président. Elle devra se faire devant la Cour suprême. Cette déclaration n’est pas encore faite ni par le Président Bah N’DAW, ni par son Vice-président, Assimi GOITA, ni par le Premier ministre Moctar OUANE et les membres de son gouvernement. Donc le peuple voit une violation vis-à-vis de la Charte et de la constitution malienne.

YOUSSOUF KONATE

By |2020-10-15T17:43:58+02:00octobre 15th, 2020|A LA UNE, ACTUALITE|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

Aller à la barre d’outils