//DR OUMAR MARIKO ATTAQUE : « LE FONCTIONNEMENT DU COMITE STRATEGIQUE DU M5-RFP EST ANTI DEMOCRATIQUE »

DR OUMAR MARIKO ATTAQUE : « LE FONCTIONNEMENT DU COMITE STRATEGIQUE DU M5-RFP EST ANTI DEMOCRATIQUE »

« JE DEMANDE AU CNSP DE NE PAS FAIBLIR. DE DONNER LA VOIX AU PEUPLE, POUR CONSTRUIRE ENSEMBLE UNE NOUVELLE ÈRE DÉMOCRATIQUE »

Depuis un certain temps, le président du parti Solidarité africaine pour la démocratie et l’indépendance, Dr Oumar MRIKO avait disparu des écrans. Il observait un silence qui inquiétait déjà le peuple malien car cela n’&tait pas dans son habitude. Hier, mercredi 21 octobre 2020, il est sorti de son silence. C’est lors d’une conférence de presse que le mouvement démocratique et populaire a organisée sur le thème  « Situation politique nationale ».

D’abord Dr Oumar MARITKO a expliqué que Le mouvement démocratique et populaire le 29 novembre 2019, les forces politiques, associations, et syndicats à l’appel du salut ont accepté de porter sur les fonds baptismaux un mouvement démocratique et populaire dénommé MDP. La création du MDP est allée des constats suivants que le régime d’IBK et son système était les seuls responsables de la dérive actuelle du pays, de la mauvaise gouvernance, de la perte de notre souveraineté.

Le mouvement démocratique a conclu qu’aucun réaménagement du sursaut national n’était possible avec le régime

Le mouvement populaire a appelé les forces patriotiques nationalistes révolutionnaires à mettre fin au régime d’IBK et à engager ses forces à mettre un terme au système mis en place depuis belle lurette, un système responsable du démantèlement du pays. De Kayes à Kidal, le mouvement démocratique a œuvré contre le régime d’IBK. Les Maliens en étrangers, en acteurs, ont donné le meilleur d’eux-mêmes pour la même cause, pour le même combat et son aboutissement. Le combat du peuple a été rejoint par l’armée le 18 août 2020 qui a débarrassé le pays du régime d’IBK, arrêtant ainsi l’hémorragie. La composante militaire créa le CNSP à qui nous rendons un grand hommage.  Dr MARIKO a déclaré : « Le régime est tombé certes mais le système qui a façonné notre nation est encore là. Le mouvement démocratique qui s’est inscrit sur le double tableau de la lutte contre le régime et du démantèlement d’un système de prédation instauré au Mali à l’ambition légitime de poursuivre sa lutte pour porter au pouvoir ses ambitions d’un nouveau type d’Etat orienté vers la satisfaction des préoccupations à notre peuple. C’est pour cette raison que le MDP continue de lancer un appel à toutes ses composantes constituées aujourd’hui des 34 associations, syndicats, partis politiques à se mobiliser davantage, à développer davantage des relations de mobilisation, de s’organisation avec tous ses militants pour renforcer davantage le combat».

Il a signalé que le MDP lance également un appel à tous les Maliens, organisés dans les syndicats, organisés dans les partis politiques, dans les associations mais qui sont soucieux de réaliser les idéaux du changement pour renverser ce système afin d’instaurer au Mali une vie de dignité et de responsabilités. Le même appel est lancé aux Maliens de l’extérieur qui ont mené ce combat jusqu’à la chute du régime d’Ibrahim Boubacar KEITA ; leur dire que le combat continue. Que la lutte continue pour que nous puissions entamer avec beaucoup de lucidité la deuxième phase de notre combat, le combat contre le système.

Pour le Président du parti SADI, ce qui compte pour le MDP, c’est que les forces ont intérêt au changement après s’être débarrassées du régime D’IBK et doivent comprendre que le combat devient plus complexe aujourd’hui car il s’agit d’arracher le pouvoir entre les mains des prédateurs qui n’étaient pas qu’Ibrahim Boubacar seul

Pour ce combat, le MDP vous y convie à l’assurance que nous avons gagné une manche, nous gagnerons la guerre.

LA RELATION ENTRE LE CNSP ET MDP

Dr MARIKO a indiqué ceci : « Nous souhaitons que les gens viennent qu’on poursuive le combat en ne se trompant pas d’adversaire ni d’ennemis. Le CNSP n’est pas ennemi du mouvement démocratique en cours. Le CNSP est partenaire et on va approfondir le partenariat après notre rencontre avec eux pour savoir qu’est ce qu’on va faire ensemble pour avancer. Et si on se rend compte que ce ne sont pas des partenaires fiables, nous serons les premiers à le dire. Il faut que cela soit clair pour tout le monde. On n’est pas là pour donner un chèque à blanc, on est là pour ouvrir la bataille contre des gens dont nous avons supplié la présence ».

Selon lui, on avait besoin de forces militaires puisque IBK avait des forces pour se protéger. ‘’Il a tué 23 personnes parmi nous. Maintenant s’il y a d’autres personnes qui peuvent dire : HAlte ! Ils ne peuvent être logiquement que des amis à nous. Que l’on soit ensemble dépendra de leur comportement” dira-t-il.  Concernant l’attaque terroriste à FARAGOUGOU dont le village souffre actuellement, assiégé par des djihadistes, il estime que ‘’c’est une nouvelle situation mais que ce n’est pas une situation pire que ce que nous avons connu. 103 militaires ont été couchés, égorgés à Aguelhok. Nous ne voulons plus voir ça. Et nous voulons que Farabougou s’arrête. Ce n’est pas des déclamations qui vont faire Farabougou. Ces gens sont là. Ils ont hérité d’une situation et ils viennent d’arriver. Donc nous, nous devons être là pour démontrer que cela peut se traiter convenablement. C’est à eux de comprendre qu’on peut cheminer ensemble. Et on va cheminer ensemble sans complexe’’.

RIEN NE VA PLUS ENTRE LE M5-RFP ET LE MDP

Pour ce qui concerne la relation avec le M5, Dr Oumar MARIKO a déclaré : « Nous allons faire une réunion là-dessus. Je vous dis aujourd’hui, le MDP ne se reconnait pas dans l’orientation actuelle du M5-RFP. On se reconnait avec le peuple qui s’est mis en mouvement. Nous disons que le peuple a bien fait d’être un déclic pour le départ de ce régime. Nous souhaitons que ce peuple du M5-RFP se mette encore en bataille en ne se trompant pas d’ennemi ou d’adversaire ».

Il a affirmé : ‘’Le comité stratégique du M5 a failli. Le comité stratégique du M5 est passé à côté de la plaque. Le fonctionnement du M5-RFP est antidémocratique. Tu ne peux pas être antidémocratique et vouloir de la démocratie’’. Avant de poursuivre :

“Nous avons dit de réfléchir à ce que nous allons faire si IBK partait. A la chute d’IBK, le MDP a envoyé une lettre au comité stratégique pour dire qu’on s’était réuni pour qu’IBK parte ; qu’il faut qu’on se réunisse pour dire ce qu’on allait faire après IBK”

Ils n’ont jamais répondu au courrier pendant 5 jours. Trois jours successivement, je téléphonais à Choguel. Il ne prenait pas mon appel. Il ne répondait pas à mes sms, rien. Quel mépris ? La Charte qui a été présentée aux concertations nationales, nous ne l’avons pas vue. Il est facile de dire que les militaires cachent leur Charte et vous, vous cachez la Charte aux composantes du M5. Ils n’ont pas voulu qu’on s’asseye et qu’on parle. Personne ne nous amènera en bateau au nom de l’unité alors que vous faite du tripatouillage. Le peuple malien s’est levé et vous n’aviez pas pu montrer à la hauteur de la tâche pour donner une autre orientation. Vous n’aviez pas eu de hauteur pour montrer au peuple la direction à suivre. Et le MDP ne suivra pas n’importe quoi.

YOUSSOUF KONATE

By |2020-10-22T16:58:51+02:00octobre 22nd, 2020|A LA UNE|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

Aller à la barre d’outils