/, COOPÉRATION/EN VISITE AU MALI POUR FAIRE LE POINT DES PROGRAMMES HUMANITAIRES, ERIC CHEVALLIER DIRECTEUR DU CENTRE DE CRISE ET DE SOUTIEN DU QUAI CONFIE : « NOUS ALLONS CONTINUER A SOUTENIR LES ACTEURS HUMANITAIRES»

EN VISITE AU MALI POUR FAIRE LE POINT DES PROGRAMMES HUMANITAIRES, ERIC CHEVALLIER DIRECTEUR DU CENTRE DE CRISE ET DE SOUTIEN DU QUAI CONFIE : « NOUS ALLONS CONTINUER A SOUTENIR LES ACTEURS HUMANITAIRES»

Dans le cadre d’une visite,  pour faire le point des programmes humanitaires engagés au Mali, ERIC CHEVALLIER directeur du centre de crise et de soutien du Quai d’Orsay s’est entretenu avec la presse à la Résidence de l’Ambassadeur de France au Mali en présence de l’Ambassadeur Joël Meyer, le mercredi 24 Mars 2021. C’était au terme d’une visite au nord-Mali ; précisément à Ménaka où le directeur du centre de crise et de soutien au Quai d’ORSAY a passé quelques heures pour évaluer les actions humanitaires au niveau de la région. Il s’agissait pour la mission de faire  l’état d’avancement des programmes sur le terrain.

Là, Eric Chevallier  qui a fait cette mission note que les populations dont les attentes sont nombreuses se satisfont du retour de certains services sociaux de base notamment l’administration publique que le centre accompagne à travers le programme d’électricité avec la construction de la centrale électrique de Ménaka où il y a eu une extension du réseau pour couvrir les ¾ de la ville a confié ERIC CHEVALLIER  selon qui le deuxième projet concerne l’accès à l’eau potable avec deux forages réalisés. Le volume de ces forages est très important car ils assurent la production de 36000 litre /heures. Quant au volet santé, les actions sont visibles à travers la dotation du centre de santé en appareil de radiologie moderne.

Pour ce qui concerne programme relatif à la sécurité les actions sont manifestent à travers l’équipement du Commissariat de Ménaka en véhicule et en moto car ce commissariat avait des moyens précaires a indiqué le directeur du centre qui a séjourné dans cette partie du Mali à la faveur de cette visite dans notre pays

Autre action, le Centre a développé un programme sur la protection civile. A ce niveau, il a précisé que le ministère compétent déploie les hommes et le centre assure leurs équipements . « Il y a une palette d’actions cohérentes. Nous faisons toutes ces actions à Tessit, Labezanga et nous envisageons d’étendre nos interventions au centre car nous voulons aller à Douentza et Hombori  en articulant les efforts avec l’Agence Française de Développement AFD »,  a souligné l’hôte du Mali selon qui le Centre apporte des réponse concrète à des besoins concret. Le responsable des programmes d’actions humanitaires qui s’est confié sans détours après sa visite sur le terrain à Ménaka a été on ne peut plus précis : « Nous allons continuer à soutenir les acteurs humanitaires » a affirmé ERIC CHEVALLIER dans cet entretien accorder aux médias à la Résidence de l’Ambassadeur de France à Bamako. On retient de cette rencontre que le Centre de crise a trois fonctions principales :

  • Premièrement: assurer la sécurité de la communauté française à l’étranger ;
  • Secundo, il est le principal acteur de l’aide humanitaire de la France et le troisième volet porte sur les programmes de stabilité. Le Centre de crise soutient plusieurs ONG qui travaillent au nord et au centre. Sur le dernier point Eric Chevallier a évoqué le soutient de la Croix Rouge française dans la région de Ségou. Le directeur du Centre en donnant des chiffres évalue à 17 millions d’EUROS l’enveloppe financière des projets courant l’année 2020. En 2021, le montant pourrait atteindre 20 millions d’EUROS a confié ERIC CHEVALLIER.

LAYA DIARRA

By |2021-03-29T17:05:31+02:00mars 29th, 2021|ACTUALITE, COOPÉRATION|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

Aller à la barre d’outils