//GESTION DE LA TRANSITION : DUALITE EN VUE ENTRE LE PRESIDENT ET LE VICE-PRESIDENT !

GESTION DE LA TRANSITION : DUALITE EN VUE ENTRE LE PRESIDENT ET LE VICE-PRESIDENT !

Les conclusions des concertations sont connues depuis le samedi dernier par les Maliens. Il se trouve cependant une innovation, si on peut le dire ainsi, dans la charte de la transition issue de ces assises, à savoir la création d’un poste de Vice-président dans la nouvelle architecture institutionnelle en vue pour les 18 mois à venir. Une innovation qui risque de susciter pas mal de problèmes dans la pratique, surtout que le Mali ne connait pas un tel système. En effet, des risques d’accrochages entre le président et le vice-président dans l’exercice de leurs prérogatives respectives ne sont pas à exclure pendant les 18 mois de transition en vue ! 

 Que dit la charte sur les prérogatives du président et du vice-président de la transition ?  

L’Article 4 du chapitre 1 relatif au Président de la transition stipule que «le Président de Transition remplit les fonctions de Chef de l’État. Il veille au respect de la Constitution et de la Charte de la transition. Ses pouvoirs et prérogatives sont définis dans la présente Charte et la Constitution du 25 février 1992. Le Président de Transition est choisi par un collège de désignation mis en place par le Comité National pour le Salut du Peuple ». Et selon l’Article 6 : le Président de Transition est secondé par un Vice-président. Il est désigné suivant les mêmes conditions que ce dernier. Le Vice-président est chargé des questions de défense, de sécurité et de la refondation de l’État... Et l’Article 7 de préciser : « Le Vice-président remplace le Président en cas d’empêchement temporaire ou définitif ».  A l’article 11, on peut lire : « Lorsque le Président de Transition est empêché de façon temporaire de remplir ses fonctions, ses pouvoirs sont provisoirement exercés par le Vice-président. En cas de vacance de la Présidence de Transition pour quelque cause que ce soit, ou d’empêchement définitif constaté par la Cour Constitutionnelle saisie par le Gouvernement de Transition, le Vice-président assure l’intérim ».

 

Comme on le voit, des chevauchements entre le président et le vice-président sont sans doute à prévoir, surtout si l’on doit se retrouver avec un civil et un militaire comme président et vice-président de transition

Si le président est un civil, son vice-président militaire pourrait ne pas manquer d’astuces pour le mettre dans une situation d’incapacité dans le but de prendre sa place, aucune procédure de remplacement du président n’étant prévue dans la charte, qui parle plutôt d’intérim !  De même, avec toutes les prérogatives assignées au vice-président, à savoir la gestion des questions de défense, de sécurité et de la refondation de l’État, on se demande quelles seront finalement et véritablement celles du président de transition ? On n’a pas besoin de verre correcteur pour se faire une idée de l’étendue des missions qui sont celles du vice-président de transition ! Et tout laisse à croire que ce sera un militaire.  Une question qui semble cependant avoir échappé à tout le monde : en cas de conflits entre le président et le vice-président, quel mécanisme pour concilier ou pour départager les deux protagonistes ? Rien… Juste à espérer que cette question sans réponse ne nous hante pour les 18 mois de transition en vue !

 MAIMOUNA DOUMBIA

By |2020-09-15T15:58:44+02:00septembre 15th, 2020|ACTUALITE|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

Aller à la barre d’outils