/, ACTUALITE/GRANDE OFFENSIVE DES FAMA DEPUIS LE COUP D’ETAT: LE CNSP S’ACTIVE SUR LE THÉÂTRE DES OPERATIONS

GRANDE OFFENSIVE DES FAMA DEPUIS LE COUP D’ETAT: LE CNSP S’ACTIVE SUR LE THÉÂTRE DES OPERATIONS

Depuis le coup d’état du 18 août 2020 par les militaires qui se sont reconstitués en Comité de National pour le Salut du Peuple (CNSP), l’armée malienne a lancé une grande offensive contre les djihadistes. Les FAMA ont intensifié les frappes sur plusieurs positions des terroristes au nord ainsi dans d’autres parties du pays. L’assaut a porté un coup fatal aux terroristes qui ont perdu plusieurs combattants dont des chefs mais aussi plusieurs de leurs matériels de combats.

Les choses ont commencé à bouger du jour même où les militaires ont pris le pouvoir.  Plusieurs sources concordantes confirment que les Forces Armées Maliennes intensifient les frappes sur plusieurs positions ennemies. La nuit du 26 août, l’assaut de l’armée dans le Gourma a porté un coup fatal aux terroristes qui ont perdu plusieurs combattants dont deux de leurs chefs. Plusieurs terroristes, par peur d’être tués, se seraient repliés dans la nature pour prendre la fuite. Le même type d’opération a été mené dans le cercle de Douentza où certains médias ont annoncé la mort de plus de sept (700) djihadistes.

Actuellement, le Comité de National pour le Salut du Peuple est au four et moulin. Il effectue des rencontres avec la communauté internationale, les leaders des partis politiques.

En même temps, il s’engage à renforcer des dispositifs sécuritaires du pays. Dans ce cadre, le secteur 3 du Théâtre Centre de l’opération Maliko a été renforcé à travers l’acquisition de véhicules de combat blindés de type Typhon. Trois drones ont été également réceptionnés le 24 août 2020 par le commandant du secteur 3, le colonel Boubacar Yassanry SANOGOH. Avec ces matériels acquis  les éléments seront encore plus engagés et déterminés, car ils offrent plusieurs possibilités opérationnelles. Ces drones ont une capacité d’anticipation au niveau des petites unités isolées. Ils peuvent effectuer des missions de reconnaissance, et peuvent être utilisés comme précurseurs sur une zone de patrouille de proximité. Ce n’est pas tout. Ces appareils volants peuvent prévenir les embuscades ce qui permet de minimiser les pertes en vie humaine.

L’armée malienne est en train de changer de visage

Le commandant du secteur 3 a déjà monté une équipe de moniteurs pour former les éléments à l’utilisation des drones. D’autres équipements de vidéosurveillance sont déjà installés au Centre des Operations pour renforcer la sécurité au niveau du camp. Le colonel a rappelé à la troupe que les conditions de vie et de travail restent la priorité de la hiérarchie militaire. De ce fait, il exhorte l’ensemble à assurer la maintenance afin que le secteur puisse remplir ses missions régaliennes. Depuis le coup d’état jusqu’ à aujourd’hui il n’y a  eu aucune attaque sur territoire malien. Dans la nuit du 26 août à 22 heures l’armée malienne a détruit sept (07) bases des djihadistes. Rien n’a été épargné par les frappes. Les véhicules, les armes ceux que les djihadistes avaient pris à l’armée malienne, ont tous été détruits par l’aviation malienne.

Le porte-parole du Comité de National pour le Salut du Peuple, Ismael WAGUE a affirmé que ‘’Ces avions qui travaillent maintenant depuis le coup d’état sont les mêmes avions de l’armée malienne. Ce ne sont pas des avions venus d’ailleurs. Les avions étaient garés. Personne ne les utilisait. Pourquoi ? Parce que la France n’a pas donné d’autorisations pour combattre les djihadistes. Nous prenons nos décisions maintenant’’. Il a signalé que rien ne sera plus comme avant. Nos militaires armés sont  partis détruire trois bases dans la région de Sikasso, jusque derrière Sissoko. Les djihadistes avaient creusé un grand trou pour enfuir les fusils et toutes sortes d’armes. Qu’est-ce qui peut réussir tout cela sinon les satellites.

Grâce à Dieu nous avons des gens de l’extérieur nous ont montré à travers des satellites tous ceux qu’ils cachaient. Nous nous sommes levés  pour les détruire.

Dans le cercle de Douentza les gens n’ont pas dormi à cause du bruit des bombardements. Il y a eu plus de sept cent (700) djihadistes tués dans l’opération sans compter les blessés. De nombreux matériels ont été détruits mais ni la télé de la France ni la télé de l’Amérique n’en parle. Ce n’est pas possible. Pourquoi la télévision nationale n’en parle pas ? Puisque la télé nous revient maintenant. Elle est plus pour la France. La France veut mettre la main sur la situation. Si la France met la main sur situation, les avions ne pourront plus décoller. Depuis la nuit du mardi 18 août les militaires ont commencé à travailler. Ils travaillent énormément. Actuellement nos militaires sont en train de se positionner dans la région de Kayes. Ils ont détecté certains lieux où les djihadistes se sont basés. C’est pour barrer la route afin qu’ils ne puissent rentrer ni en Gambie ni au Sénégal. Il faut changer de système. Il faut que les gens comprennent que ce n’est ni une question d’IBK ni d’Alassane encore moins de Gbagbo. Mais c’est pour sauver le pays’’.

YOUSSOUF KONATE

By |2020-08-28T14:12:05+02:00août 28th, 2020|A LA UNE, ACTUALITE|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

Aller à la barre d’outils