//IMPACT DE LA GREVE DES FINANCIERS DE L’EDUCATION SUR L’APPLICATION DE L’ARTICLE 39 : LES LEADERS DE LA SYNERGIE DES SYNDICATS DE L’ÉDUCATION VEILLENT AU GRAIN !

IMPACT DE LA GREVE DES FINANCIERS DE L’EDUCATION SUR L’APPLICATION DE L’ARTICLE 39 : LES LEADERS DE LA SYNERGIE DES SYNDICATS DE L’ÉDUCATION VEILLENT AU GRAIN !

C’est à partir de la fin de ce mois de novembre que les enseignants du préscolaire, du fondamental et du secondaire doivent bénéficier des premiers effets de l’application de l’article 39.  Mais, la grève annoncée par les syndicats des services financiers de l’éducation risque de chambouler le programme. C’est pourquoi les leaders de la synergie des syndicats se mobilise énergiquement pour que l’accord signé avec la junte soit appliqué à la lettre.

Depuis quelques jours, la section syndicale des financiers du secteur de l’éducation (SYNFISE-SNEC) était en arrêt de travail pour 13 jours, notamment du 28 octobre au 10 novembre 2020. Ce qui risque d’impacter négativement sur la mise en œuvre de l’article 39. Car, les deux parties (Synergie et CNSP de la junte militaire) avaient pris l’engagement d’en commencer l’application à partir de fin novembre. Pour éviter tout chamboulement du calendrier, les leaders syndicaux ont tenu une réunion d’urgence avant-hier 10 novembre 2020.

C’était pour contourner les effets nuisibles de cette grève des financiers de l’éducation. C’est ces financiers qui traitent les salaires

Toute chose qui indique que les leaders syndicaux sont debout comme un seul homme pour faire face aux obstacles à l’application de l’article. Cette information a été confirmée hier sur Facebook par Mamady Diakité, syndicaliste chargé de communication.  Il a rassuré les camarades que les autorités compétentes ont été saisies par la synergie en vue de lever les obstacles dans les meilleurs délais.

À la suite de cette rencontre, des instructions fermes ont été données à qui de droit pour traiter les salaires des enseignants, précisément au niveau des académies d’enseignement et des directions régionales du budget. M. Diakité a aussi signalé que des éléments ont été déployés au niveau des structures compétentes en vue de vérifier la mise en œuvre des instructions.

Les motifs de cette grève du SYNFISE-SNEC

Les agents financiers de l’Etat mis à la disposition de l’éducation ne bénéficient des avantages accordés ni aux agents du Ministère des Finances, ni aux enseignants. Ce faisant, le syndicat pose un certain nombre de revendications. Il s’agit d’étendre aux agents financiers du secteur de l’éducation les avantages du Décret N°2018-0541/P-RM du 05 juillet 2018, fixant les taux mensuels de certaines primes allouées aux personnels de certaines directions du Ministère des Finances, nommés par décision des agents chargés de traitement et du tirage des salaires des enseignants fonctionnaires des collectivités, comme chargés de dossiers.

Ils réclament aussi de prévoir les intendants dans les budgets de formation et des examens de fin d’année ; octroyer un plan de carrière aux agents financiers du secteur de l’éducation ; faciliter l’accès des agents financiers aux études professionnelles, pour ne citer que ceux-ci. A suivre !

Boubacar DIARRA

By |2020-11-12T15:48:41+01:00novembre 12th, 2020|ÉDUCATION|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

Aller à la barre d’outils