/, FAITS DIVERS, SÉCURITÉ/INSÉCURITÉ À BAMAKO: DEUX MALFRATS LYNCHES APRES UNE ATTAQUE A MAIN ARMÉE !

INSÉCURITÉ À BAMAKO: DEUX MALFRATS LYNCHES APRES UNE ATTAQUE A MAIN ARMÉE !

Deux jeunes bandits armés à moto (Djakarta) avaient pris d’assaut une agence de voyage et de tourisme située dans le quartier Bacodjicoroni-Golf vers 13h. N’ayant pas eu gain de cause dans l’attaque après avoir fait un mort, les deux bandits ont voulu prendre la fuite avant de se faire lyncher devant la caserne des sapeurs-pompiers.

Il n’est un secret pour personne que Bamako vit dans un climat d’insécurité inquiétant ayant entrainé mort d’hommes. Une autre attaque vient de s’ajouter à la liste de toutes celles dans la capitale ces derniers jours. C’est l’attaque d’une agence de voyage « Djiaptodji voyages » par deux jeunes bandits hier lundi vers 13h. À bord d’une moto et armés d’audace, les jeunes sont allés s’arrêter devant ladite agence. En pensant réussir leur coup, le premier, une fois à l’intérieur a tiré sur un monsieur à l’accueil à bout portant pendant que le second l’attendait à la sortie. Il ira jusqu’à blesser son second avec un tir mal placé avant de se retirer des lieux avec son compagnon blessé pour prendre la fuite. À sa sortie ils se sont fait alpagués par des taximen en repos sur place de Taxi qui leur est dédié. Ces derniers ayant entendu les coups de feu se sont hâtés vers l’agence. Pris de panique, et dans leur tentative de fuite, les cambrioleurs ont tiré sur ces derniers. Ce qui n’a pas marché car les bandits ont été pourchassé par deux taxis dans une course qui n’a pas durée. Dans cette course, un taxi a été endommagé par les coups de tirs et un autre taxi conduit par un certain Oumar Diarra est parvenu à pousser à terre la moto des bandits. Une fois à terre, les bandits ont été encerclés par les populations du secteur qui les ont lynchés. Ainsi, les deux bandits sont brulés vif jusqu’à la mort. Les éléments du sapeur-pompier se sont chargés de débarrasser les lieux. La police du 15ème arrondissement est chargée de mener des enquêtes afin de mettre au clair les circonstances de ces évènements tragiques. Les armes et la moto des braqueurs ont et mis à la disposition de la police.

Dans la rue remplie de monde suite à ce triste évènement, on entendait certains passants tenir des propos : « cette insécurité est le résultat de l’incapacité du président de la République à diriger le pays, voilà pourquoi, nous devons nous battre pour son départ ». D’autres disaient : « on dit que depuis le mouvement du M5-RFP, les paisibles citoyens de Bamako payent le prix fort de l’agression souvent à mort des malfrats. Donc, nous devons leur dire d’arrêter de mettre Bamako en proie au danger et a l’insécurité ». Les taximen devant se rendre à la police pour des auditions demandaient d’abord que la moto des bandits leur soit rendu pour être vendu et que cet argent servira à la réparation du taxi endommagé. On ne sait pas si la police va accepter cette préoccupation. Dans le cas contraire il est bon de se demander qui va supporter les coûts des dommages engendrés par ces individus ? Affaire à suivre .

Mohamed Traoré

By |2020-07-28T18:36:10+02:00juillet 28th, 2020|ACTUALITE, FAITS DIVERS, SÉCURITÉ|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

Aller à la barre d’outils