/, ACTUALITE/LA LISTE DES PRETENDANTS AU POSTE DU PM SANS LES FIGURES EMBLÉMATIQUES DU M5-RFP: CHOGUEL, SALAMA ET SIDIBE AURAIENT COMPRIS LE JEU DU CNSP

LA LISTE DES PRETENDANTS AU POSTE DU PM SANS LES FIGURES EMBLÉMATIQUES DU M5-RFP: CHOGUEL, SALAMA ET SIDIBE AURAIENT COMPRIS LE JEU DU CNSP

Malgré l’une des exigences de la CEDEAO pour lever les sanctions qui pèsent sur nous, c’est-à-dire la dissolution du Comité militaire (CNSP) qui a mis aux arrêts les importantes institutions de la République (Présidence, AN, Primature) force est de constater que les responsables du coup d’État contre IBK sont  plus malins que nous ne l’avions imaginé. La désignation des Présidents et PM montre clairement leur volonté de s’éterniser au pouvoir pendant toute la Transition. Qui veut-on flouer : la CEDEAO?  Une chose qui explique pourquoi cette organisation continue de maintenir l’ambargo. La CEDEAO a-t-elle l’impression d’être bernée par une attitude et un comportement qu’elle jugerait «frauduleux ?»

Lors du mini-sommet de la CEDEAO, le CNSP avait donné des assurances à ses interlocuteurs africains de procéder aux modifications demandées. Pour rétablir la confiance entre CNSP et CEDEAO, fallait-il se déguiser en hommes politiques et avoir  tout le pouvoir ? Etait-ce là une recommandation pour avancer vers la suite des actions. Depuis les premières heures du coup d’État contre l’ancien Président IBK,  les responsables du mouvement dit du 5 Juin ont vite compris que les démarches entamées par les militaires venus pour parachever la lutte, étaient de nature à les isoler juste politiquement. C’est d’ailleurs l’unique raison qui a poussé les leaders du M5-RFP à réclamer la paternité de ce nouveau bébé qu’ils ont cherché sous les balles assassines de l’ancien régime. Chose ignorée jusque-là par les militaires qui continuent de s’accrocher au pouvoir ne laissant aucune place au mouvement contestataire.

Une chose est sûre : en voulant à tout prix en même temps le beurre, l’argent du beurre et la fermière, ce comité fantôme risque de payer un lourd tribut

Ce qu’il faut comprendre à l’instant, c’est de  donner à César qui lui revient de droit. Ce mouvement ne doit pas sortir de cette histoire bredouille. Il lui a servi de plume et de papyrus. La trahison était prévisible. Voilà pourquoi les leaders charismatiques du M5-RFP ne se sont pas exposés au fait accompli : la nomination de Moctar OUANE à la primature. Et si c’était une diversion de ces hommes forts de Kati… Cherchent-ils à savoir quelle est l’opinion des Maliens sur les hommes politiques qui ont servi l’ancien régime et qui sont aujourd’hui  membres influents du Mouvement du 5 juin? En   tout cas, tout porte à croire que le M5-RFP était devenu impuissant et essoufflé. Il ne savait plus à quel saint se fier. Ses leaders auraient compris l’intention de l’ex-CNSP de vouloir s’aventurer seul.  Car selon eux, de la tenue des concertations au collège qui a choisi les présidents de la Transition, le CNSP a tout prévu pour se maintenir au pouvoir.

Pire ce comité qui devrait normalement faire partie du passé  dès la prise de fonction du nouveau chef de l’État, aurait encore fait parler de lui en invitant les véritables opposants de l’ancien régime à déposer leurs dossiers pour le poste de Premier ministre à Kati

Ils ont oublié que ce choix   devrait revenir à Bah N’DAOU, le nouveau président de la Transition. Le titre de président serait-il juste honorifique ? Sinon pourquoi laisser le soin à un comité fantôme de désigner le plus ministrable parmi d’autres pour diriger le gouvernement ? Sans nul doute, voilà l’une des raisons pourquoi Choguel, Kadiatou SOW et autres n’ont pas voulu  faire partie de cette liste  des prétendants. A ce rythme,  faut-il craindre d’autres manifestations de ceux qui ont coupé le sommeil à l’ancien Président IBK durant des mois ? Le temps nous en dira plus.

Ben chérif

By |2020-09-28T16:46:51+02:00septembre 28th, 2020|A LA UNE, ACTUALITE|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

Aller à la barre d’outils