//LE BLOQUAGE PERSISTE SUR LE CHEMIN DE LA SORTIE DE CRISE: LE MINISTRE TIÉBILÉ DRAMÉ FAIT DES MANŒUVRES

LE BLOQUAGE PERSISTE SUR LE CHEMIN DE LA SORTIE DE CRISE: LE MINISTRE TIÉBILÉ DRAMÉ FAIT DES MANŒUVRES

APRÈS UNE RENCONTRE AVEC L’IMAM DICKO, LE MÉDIATEUR DE LA CEDEAO SE REND CHEZ LE CHÉRIF DE NIORO AUJOURD’HUI

La persistance de la crise sociopolitique et institutionnelle continue de mobiliser les énergies. Alors que le mouvement du 05 juin s’active à faire du rassemblement du mardi 11 un succès déjà, un succès à raconter dans les annales de l’histoire (confère la conférence de presse du parrain de la CMAS, l’Imam Mahmoud DICKO, le dimanche dernier), le gouvernement, à travers son ministre Tièbilé DRAME, essaie de calmer le jeu par de grandes manœuvres.

Au même moment, l’envoyé spécial de la CEDEAO, l’ancien Président du Nigéria dépose ses valises à Bamako. Il a rencontré l’Imam DICKO pour s’imprégner de l’évolution du problème après le sommet extraordinaire des chefs d’Etat. Au lendemain du sommet qui avait tracé un canevas pour une solution rapide de l’imbroglio politico-institutionnel, le parrain de la CMAS avait rejeté les conclusions des chefs d’Etat. D’autres acteurs maliens souscrivent à ces conclusions en indiquant que leur application permettra de sortir de l’impasse. La majorité présidentielle fait partie de ces acteurs. Pour certains députés qui perdraient leur siège si l’on appliquait ces mesures, pas question de la moindre démission. Le président de l’Assemblée Nationale, Moussa TIMBINE, une des principales cibles de cette demande de démission, ne semble pas s’inscrire dans la dynamique de la CEDEAO. IBK qui tient à une résolution de la crise, a pris un Décret portant nomination des nouveaux membres de la Cour, lequel Décret abroge celui qui nommait les anciens.

Une façon pour le Président de résoudre l’équation Manassa en ignorant superbement la détermination de celle-ci à conserver son fauteuil et ses privilèges jusqu’à la fin du mandat.

Après une pause pour dit-on permettre de préparer la fête, le M5-RFP, qui avait amorcé une autre phase dans la lutte contre le président IBK et son régime, revient en force. Il retourne à la stratégie de grand rassemblement. Le mouvement appelle à la mobilisation des Maliens ce mardi 11 août 2020 sur le Boulevard de l’Indépendance. Pris de panique et face au non respect des prescriptions des chefs d’Etat de la sous-région, le pouvoir joue à minimiser les dégâts. Le ministre Tiébilé DRAME est à la manœuvre depuis quelques jours. Il a rencontré l’Imam DICKO hier avant d’accueillir l’envoyé spécial de la CEDEAO. Selon des sources, Jonathan Goodluck se serait déplacé vers la ville de Nioro pour y rencontrer le chérif M’BOUILLE. Ces actions vont-elles aboutir à une annulation du grand rassemblement de mardi ? Des sources en date d’hier indiquent que sont appelés à la démobilisation les adeptes du chérif et ceux du Président du Haut conseil Islamique.  Vrai ou faux ? Tout ce que l’on sait dans cette affaire est que l’Imam DICKO a profité de la conférence de presse du dimanche pour inviter HAIDARA à se joindre à eux pour la grande démonstration de force.

LAYA DIARRA

By |2020-08-11T16:36:29+02:00août 11th, 2020|ACTUALITE|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

Aller à la barre d’outils