/, ACTUALITE/LE M5-RFP S’EST-IL TRANSFORME EN FORCE D’OPPOSITION FACE A LA TRANSITION? : LE MOUVEMENT DU 05 JUIN AFFICHE SA VOLONTE DE SAISIR LES JURIDICTIONS CONTRE TOUT ACTE POSE AVANT LA PUBLICATION DE LA CHARTE TRONQUÉE DANS LE JOURNAL OFFICIEL !

LE M5-RFP S’EST-IL TRANSFORME EN FORCE D’OPPOSITION FACE A LA TRANSITION? : LE MOUVEMENT DU 05 JUIN AFFICHE SA VOLONTE DE SAISIR LES JURIDICTIONS CONTRE TOUT ACTE POSE AVANT LA PUBLICATION DE LA CHARTE TRONQUÉE DANS LE JOURNAL OFFICIEL !

Se voyant marginalisé dans la gestion de la Transition, le Comité Stratégique du Mouvement du 05 Juin-Rassemblement des Forces Patriotiques (M5-RFP) était face à la presse hier jeudi 08 octobre 2020 dans les locaux de la Coordination des Mouvements, Associations et Sympathisants de l’Imam Mahmoud DICKO (CMAS). Il s’agit pour les cadres du M5-RFP d’édifier les hommes de médias par rapport aux questions les concernant dans le processus de gestion de Transition notamment la représentation du Mouvement dans le Gouvernement mais aussi des actions en perspective.

Etaient présents, pour l’occasion, Choguel Kokala MAÏGA, Modibo SIDIBE, Me Mountaga TALL, Mme SY Kadiatou SOW, l’Imam Oumarou DIARRA, Ibrahim Ikassa MAÏGA, et plusieurs autres cadres. Choguel Kokala MAIGA, dans son introduction, a rappelé ceci : “Le peuple malien a besoin de plus d’explications et plus de compréhension sur la mise en place des organes de Transition et la désignation de ses autorités. L’objectif de cette conférence de presse était d’exposer dans les mini-détails ce qui s’était passé entre le Comité Stratégique du M5-RFP et les autorités de Transition (CNSP, Premier ministre). Car, beaucoup de choses ont été écrites et dites dans cette situation”, a-t-il précisé. Ensuite, il a annoncé une Assemblée générale le 10 octobre prochain et de dire qui a été roulé dans la farine.

Pr. Ibrahim Ikassa MAIGA, lisant la déclaration liminaire du M5-RFP sur le processus de la Transition, a salué le peuple malien pour sa lutte héroïque. Selon lui, le M5-RFP, vu le rôle qu’il a joué pour le changement, a tenu à occuper le champ de la Transition dans le but de préserver cette vision du changement. Malheureusement, le peuple malien est témoin des manquements des militaires vis-à-vis du M5-RFP notamment depuis la désignation du président de la Transition et la formation du Gouvernement à la désignation du Premier ministre, a-t-il expliqué.  L’occupation de tel ou tel poste n’a jamais été la priorité du Mouvement du 05 Juin, a-t-il affirmé. Il a aussi rappelé que les 14 dossiers candidatures déposés au poste du Premier ministre, s’expliquent par le fait que le M5-RFP n’a pas pu mener une concertation pour désigner un candidat. Le M5-RFP invite les militants et militantes à rester mobilisés pour obtenir le changement amorcé au Mali, a-t-il dit.

Pr. MAIGA a annoncé que le Mouvement du 05 Juin saisira les juridictions maliennes contre tout acte posé par le CNSP avant la publication de la Charte tronquée dans le journal officiel. L’Imam Oumarou DICKO a précisé que la lutte du M5-RFP n’était pas une question de postes. Car, le CNSP lui avait promis le poste du Premier ministre et les 20 autres fauteuils ministériels et que la Junte n’aura besoin que de cinq. M. Diarra a énuméré les insuffisances des Concertations nationales, tout en indiquant qu’aucune parole du CNSP n’a été respectée du début jusque-là à l’égard du M5-RFP. Il a rappelé que le M5-RFP n’a pas été impliqué dans la désignation du Président de la Transition contrairement à ce que le CNSP a annoncé.  Il a également expliqué comment la Junte militaire a floué le Comité Stratégique du M5-RFP depuis le début de ce processus.

Il faut le signaler, le Mouvement du 5 Juin – Rassemblement des Forces Patriotiques (M5-RFP) a pris note de la mise en place du Gouvernement de Transition le lundi 5 octobre 2020 et indique, contrairement à certaines informations relayées par des médias nationaux et internationaux et sur les réseaux sociaux, qu’il n’a pas de représentant dans ce gouvernement. Donc, aucun membre ne peut se réclamer de lui ou prétendre agir en son nom. Le M5-RFP regrette profondément que son souci constant d’une Transition réussie n’ait pas été compris et pris en compte ni au moment des journées de concertation sur la Transition, ni pour la désignation du Président et celle du Premier ministre et encore moins pour la mise en place du gouvernement intervenue alors que sa délégation était en discussions avec le Premier ministre. Celui-ci, après avoir donné des assurances au M5-RFP et rappelé son rôle clé et décisif pour le changement au Mali, a mis en attente sa délégation jusqu’à l’annonce-surprise de la composition du nouveau gouvernement.

Boubacar DIARRA

By |2020-10-09T10:19:36+02:00octobre 9th, 2020|A LA UNE, ACTUALITE|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

Aller à la barre d’outils