/, SÉCURITÉ/LUTTE ANTITERRORISTE: LE BOURREAU DE L’EX-MAIRE D’ADJORA TUE DANS UNE FRAPPE DE BARKHANE A MENAKA

LUTTE ANTITERRORISTE: LE BOURREAU DE L’EX-MAIRE D’ADJORA TUE DANS UNE FRAPPE DE BARKHANE A MENAKA

De bonnes sources, les forces françaises ont mené avec succès une opération militaire dans le grand nord en début de semaine. Une vaste opération aérienne dans la zone de Menaka aura permis aux forces spéciales de neutraliser un groupe de terroristes. Ainsi, on annonce la mort de Abdelhakim As Sahraoui dans ces frappes menées par Barkhane.

Ce chef terroriste serait le principal assassin de l’ex-Maire de la commune rurale d’Adiora. Des images ont circulé sur la toile montrant l’ex-Maire d’Adiora entre les mains de son bourreau devant un trou ou son corps sera enseveli après que Abdelhakim As Sahraoui lui a coupé la tête. Un acte répugnant qui atteste la grande cruauté des principaux groupes armés qui continuent de dicter leur loi dans le pays. Ces crimes sont commis à la fois au nord et dans le centre du Mali. Là, les auteurs profitent du retrait des forces armées régulières. Selon certains, l’ex maire d’Adiora a payé par cette mort atroce le prix de son courage à défendre les intérêts du Mali. Il était perçu par les terroristes qui l’ont tué comme un complice qui filait des informations aux forces françaises et à l’armée malienne dans le cadre de la croisade contre les hors-la-loi.

Samakatou Ag Youssouf, ex maire de la commune d’Adiora s’opposait au dictat des terroristes qui exigeaient le paiement d’une dime.

Ainsi les populations étaient obligées de donner du bétail ou des biens en espèce aux membres des groupes armés. Une bonne nouvelle pour les proches de l’ex maire si les commanditaires et le cerveau de sa mort est mis hors d’état de nuire dans une frappe menée par l’armée française. Barkhane, depuis son arrivée, participe aux actions de lutte contre les forces du mal qui écument toute la bande sahelosahelienne. A travers ses frappes, les forces françaises ont pu tuer des centaines de terroristes dans leur champ d’action au Mali et procédé à la saisie de biens : des engins de guerre, des armes automatiques, des grenades et d’autres biens de la logistique des terroristes. Aujourd’hui il semblerait que c’est le sauve qui peut dans certaines zones de la partie septentrionale avec la multiplication des opérations conduites par Barkhane.

Laya DIARRA

By |2020-08-27T17:20:05+02:00août 27th, 2020|ACTUALITE, SÉCURITÉ|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

Aller à la barre d’outils