/, COVID 19, POLITIQUE/LUTTE CONTRE LA COVID-19: LE COUVRE-FEU NE VA-T-IL PAS METTRE LE FEU AUX POUDRES ?

LUTTE CONTRE LA COVID-19: LE COUVRE-FEU NE VA-T-IL PAS METTRE LE FEU AUX POUDRES ?

Face à la montée en puissance du covid-19 dans notre pays ces dernières semaines, les autorités de la transition sont en train d’envisager un certain nombre de mesures pour stopper la propagation du virus couronné qui continue de faire du ravage dans le monde. Quoi de plus normal pour des dirigeants qui se soucient de la santé de leurs concitoyens ? Sauf que certaines mesures préconisées, comme une probable instauration de couvre-feu ou encore la fermeture des établissements d’enseignement primaire, secondaire et supérieur, publics et privés, des bars et restaurants… nous paraissent inopportunes et inefficaces, en plus d’être sources de tensions sociales !

En effet, survivre au Mali d’aujourd’hui est devenu la règle, et vivre est l’exception. C’est la croix et bannière pour les Maliens pour pouvoir joindre les deux bouts, et cela des mois bien avant la chute du régime IBK. Et cette période transitoire est venue en rajouter davantage ! Choisir ce moment pour instaurer un couvre-feu de 21heures à 5heures, fermer les établissements d’enseignement primaire, secondaire et supérieur, publics et privés, les bars et restaurants, sans compter ces milliers de chefs de famille, de femmes et de jeunes qui se débrouillent avec les petits commerces la nuit, réduire drastiquement le temps du marché… c’est à n’en pas douter déclarer la guerre aux Maliens.

Pour lutter contre le covid-19, on n’a pas besoin des mesures du genre, il juste renforcer les mesures barrières et la mobilisation citoyenne, un « sursaut individuel suivi d’une prise de conscience au niveau familial, chacune de nos familles, puis d’une mobilisation au niveau des communes, chacune de nos communes », l’a si bien dit Bah N’Daw dans son message fuité. La communication, la sensibilisation et la pédagogie de réussir l’appropriation par chacun d’un combat dont dépend l’avenir pour tous, est bien possible afin de briser la chaîne de contamination par le renforcement des mesures barrières, à commencer par donner un contenu au programme “un Malien, un masque” et cela sans délai. Il faut rendre les masques disponibles et les distribuer gratuitement et rendre le port obligatoire dans les espaces publics en capitale comme dans les chefs-lieux de région. Il faut une stricte observance des mesures-barrières qui constituent ici comme ailleurs un bouclier efficace et accessible contre la pandémie, le lavage systématique des mains au savon, le respect de la distanciation physique, de la limitation des regroupements, y compris pour les mariages, les baptêmes, les funérailles….

POUR LIRE L’INTÉGRALITÉ DE L’ARTICLE ABONNEZ-VOUS POUR UN ACCÈS ILLIMITÉ !

 

By |2020-12-02T15:42:45+01:00décembre 2nd, 2020|ANALYSE, COVID 19, POLITIQUE|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

Aller à la barre d’outils