//M5- RFP: LA COHESION DU MOUVEMENT A RUDE ÉPREUVE

M5- RFP: LA COHESION DU MOUVEMENT A RUDE ÉPREUVE

Le Mouvement du 5 Juin- Rassemblement des Forces Patriotiques (M5-RFP) commence à vivre les premiers soubresauts de son existence, est-on en droit d’affirmer au regard des divergences qui semblent le miner dans son fonctionnement et sa progression pour l’atteinte des objectifs qu’il s’est assigné.

La mise au point faite par le porte-parole de la CMAS, Kaou N’djim, après le sommet extraordinaire des Chefs d’Etat et de Gouvernement, est déjà un signe de probables divergences qui risqueraient de compromettre la survie de ce mouvement hétéroclite dont la fondation a été posée par les inconditionnels de l’ancien président du Haut Conseil Islamique, l’imam Mahmoud Dicko. De l’avis de plusieurs observateurs du paysage malien, le Mouvement du 5 juin a peu de chance de survivre après un retrait de l’une de ses plus grandes composantes à savoir la CMAS de l’imam Dicko. Le discours actuel prête à confusion, si l’on se rappelle des déclarations extrémistes du fusible Kaou Djim. Si naguère le lieutenant de l’imam, M. Kaou Djim, porte-parole de la CMAS, se montrait excessif dans le ton, il est à reconnaitre qu’il a baissé la tonalité pour s’inscrire dans une nouvelle dynamique. Cette dynamique consiste à montrer de la rigidité dans sa demande de démission du Président de la République IBK.

Une attitude qui frise la trahison, aux yeux de ceux qui voudraient que le mouvement maintienne sa position initiale qui consiste à obtenir la démission du Président  IBK et de son régime. Surtout après les représailles contre des manifestants aux mains nues lors des  journées folles liées à l’action de désobéissance civile. La sortie de Kaou Djim pour tenter de canaliser les militants a suscité une vive désapprobation au sein de l’entité créée pour accompagner l’imam Dicko, après l’aventure du Haut Conseil Islamique qu’il a dirigé pendant presqu’une décennie. La dérobade du porte-parole de la CMAS même s’il a l’onction de son mentor donne place à des interprétations pour que des radicaux du M5-RFP se mettent à protester pour réclamer un ménage en vue de l’émergence d’un nouveau leader. Ce qui contraste avec la volonté de vouloir maintenir le leadership de l’imam Mahmoud Dicko dans la conduite des opérations. Cette situation explique tout sur le risque d’implosion qui guette ce mouvement hétéroclite devenu un refuge pour des politiques en perte de vitesse et des leaders en quête d’espace de publicité pour leur émergence sur la scène.

LAYA DIARRA

AVIS AUX LECTEURS

En raison de la fête de Tabaski (Aïd-Al-Kabir 1441 H), le ‘’Soir de Bamako’’ votre quotidien crédible et moderne, observera un temps d’arrêt de travail les lundi 3 au mardi 4 Août 2020.

La parution de votre quotidien reprendra le mercredi 5 Août  2020.

La Rédaction et l’ensemble du personnel de ‘’le Soir de Bamako’’ souhaitent à toutes et à tous une très bonne fête.

By |2020-07-30T09:52:41+02:00juillet 30th, 2020|ACTUALITE|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

Aller à la barre d’outils