/, LES INFOS DU SOIR DE BAMAKO/MEETING DES ANTI IBK: LE M5-RFP EN COMMUNION AUTOUR DE L’IMAM DICKO POUR MAUDIRE LE RÉGIME

MEETING DES ANTI IBK: LE M5-RFP EN COMMUNION AUTOUR DE L’IMAM DICKO POUR MAUDIRE LE RÉGIME

La grande pluie qui s’est abattue sur la capitale malienne hier mardi 11Aout 2020, n’a pas entamé la determination des militants du M5-RFP qui ont repondu massivement presents au grand rassemblement sur le boulevard de l’indépendance. Cette grande mobilisation à l’appel du M5 et son autorité morale l’imam Mahmoud Dicko, a été une occasion pour maudire le regime IBK qu’ils appellent à la démission depuis quelques semaines. Comme annoncé ce quatrième rassemblement a tenu toutes les promesses à travers la mobilisation des militants, venus de toutes les communes du District et de la périphérie de la capitale.

On pariait sur une plus grande  réussite du mouvement Pour faire une démonstration de force, suite à l’annonce envers le leader religieux et guide d’Ançadine, pour sa participation, cependant celui-ci a répondu absent. Une réussite incertaine semblait aussi pointer au rendez-vous à cause  de la fine pluie qui continuait d’arroser la ville. A propos de cette pluie, on dit que les prieres de l’imam pour la conjurer,  ont eu raison sur les prestations de féticheurs auxquelles le pouvoir a fait recours, pour faire échouer le rendez vous que l’imam avait annoncée inscrite dans les annales. Toutes les têtes d’affiche du mouvement du 5 juin étaient présents pour donner un poids à la manifestation. Le porte parole de la Cmas Kaou N’Djim,maitre Mountaga Tall, Mohamed Aly Bathily, Modibo Sidibé, madame Sy Kadiatou Sow, Dr Oumar Mariko et Clement Dembélé. Tous ces leaders têtes d’affiche du mouvement du 5juin se sont succédés au pupitre   pour dénoncer comme à leur habitude, la gouvernance chaotique du regime IBK responsables selon eux de la mort d’une vingtaines de manifestants et,  d’avoir fait des centaines de blessés lors des manifestations liées à la désobéissance civile des 11, 12 et  13 juillet 2020.

Ce bilan s’ajoute aux massacres des populations de l’intérieur et des morts parmi les forces armées de defense et de sécurité.

Pour ce qui est des victimes du M5, une plainte a été déposée par un pool d’Avocats pour situer les responsabilités  a indiqué Maitre Mohamed Aly Bathily qui parle de la saisine meme de la Cour pénale internationale pour faire payer IBK ces crimes. Les leaders du M5 dénoncent par la meme occasion, le comportement de Kassim Tapo ministre de la justice pour son acharnement sur les membres du M5, dont  certains ont fait l’objet d’une justice expéditive pour leur participation au combat.”Restez mobilisés car la victoire est proche. IBK est connu pour être  quelqu’un qui ne respecte pas sa parole. Il est incapable de rendre aux maliens leur honneur et leur dignité” a martelé madame Sy Kadiatou Sow au cours de ce meeting, ou les leaders du mouvement exhortent les militants à maintenir le cap en dépit de toutes les tentatives du pouvoir à semer la discorde en leur sein. Dr Oumar Mariko et l’ancien premier ministre Modibo Sidibé ont  mis à nu les insuffisances du regime qui continue de narguer le peuple à travers la multiplication des scandales.

Le cineaste et ancien ministre Cheick Oumar Sissoko et Clement Dembele enfonceront le clou en qualifiant le regime IBK de tous les maux.

“Ils ne réussiront pas à nous diviser. “Nous avons la conviction que la jeunesse continuera la lutte meme si l’on venait à nous éliminer physiquement”, a soutenu un des leaders qui invite l’armée à se mettre au coté du peuple malien. “IBK ne peut pas nous demandons sa demission”, a entonné Oumar Mariko appuyé dans sa logique par les autres orateurs. L’imam Dicko a été accueilli par une salve d’ovation quand il s’est approché du micro pour livrer son message à l’auditoire et au president IBK.’ «  Je réitère ma demande à mon frere Il faut qu’il écoute le peuple ”a déclaré l’autorité morale du M5_RFP. L’imam Dicko dans une grande émotion a rendu un vibrant hommage et prié pour les victimes. Selon lui, le regime payera fort le prix de son acte dans la tuerie des fidèles jusque dans la maison de Dieu. Dicko fait allusion aux personnes qui sont tombées sous les balles assassines des forces de l’ordre dans sa mosquée à Badalabougou. L’imam voit en ce geste une volonté d’attenter à sa propre vie. Il ne doute pas que les jours du regime sont comptés si le mouvement continue de maintenir le cap.

Laya Diarra

By |2020-08-12T18:55:32+02:00août 12th, 2020|A LA UNE, LES INFOS DU SOIR DE BAMAKO|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

Aller à la barre d’outils