/, INTERNATIONAL/RIPOSTE CONTRE L’EMBARGO DE LA CEDEAO: LE MALI INTERDIT L’EXPORTATION DE SON BÉTAIL

RIPOSTE CONTRE L’EMBARGO DE LA CEDEAO: LE MALI INTERDIT L’EXPORTATION DE SON BÉTAIL

A la fin du sommet extraordinaire de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) consacré au coup d’état de la junte militaire le 18 août 2020, et qui a conduit à l’arrestation et à la démission du Président de la République Ibrahim Boubacar KEITA ainsi qu’à la dissolution de l’Assemblée nationale et du Gouvernement, un certain nombre de décisions ont été prises pour sanctionner le Mali. il s’agit de la fermeture de toutes les frontières terrestres et aériennes ainsi que de l’arrêt de tout le flux de transactions économiques, commerciales et financières à l’exception des denrées de première nécessité, des médicaments, du carburant et de l’électricité.

Pour répondre à cet embargo, les autorités du Mali ont interdit  l’exportation des bétails  sur l’espace de la communauté économique  des Etas de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) jusqu’à nouvel ordre. Les acteurs de la filière bétail  ne vont plus exporter la viande vers ces pays. Le Président de la Fédération de la filière bétail viande du Mali (FEBEVIM), Aboubacar BAH a engagé tous les présidents des Unions régionales, particulièrement des régions de Kayes, Koulikoro, Sikasso, Ségou et Mopti à prendre toutes les dispositions pour empêcher tout chargement, tout convoi en direction des pays de la CEDEAO. Il s’agit les responsables des marchés de bétail de : Fassou (Kayes), Kati, Fana, Nara, Niamana (région de Koulikoro), Bougouni, Nièna, Koury, Zégoua (Sikasso), Boussin,Yolo, Fatiné, Niono, Ségou, Konombougou (région de Ségou), Kona, Fatoma, Djéné, Sofara (région de Mopti).

Le Président de la Fédération de la filière viande bétail (FEBEVIM) a aussi demandé aux services techniques du Ministère de l’Elevage et du Commerce de ne livrer aucun certificat d’exportation de bétail jusqu’à la levée de l’embargo contre notre pays.

Une chose est sûre, la Côte d’Ivoire et le Sénégal seront les premiers à ressentir les conséquences de la fermeture des frontières. L’économie de ces deux pays est fortement liée à celle du Mali. Surtout ils reçoivent le bétail malien plus que celui de n’importe quel autre pays. Faut-il rappeler que le sous-secteur de l’élevage est un des piliers de l’économie malienne dont la vocation agro-sylvo-pastorale est avérée. Selon les statistiques nationales, le sous-secteur constitue près de 19% du PIB, soit la troisième source de revenus pour le pays après l’or et le coton. Le bétail est le troisième produit d’exportation au Mali.  Pour la campagne 2018-2019, l’exportation du bétail sur pied a généré près de 88 milliards de FCFA de valeur monétaire et procuré de l’emploi à près de 8,2 millions de personnes avec une contribution de premier plan pour la Région de Mopti qui abrite plus de 19% de l’effectif des bovins et 28% du cheptel ovin et caprin du pays.

YOUSSOUF KONATE

By |2020-08-24T18:50:55+02:00août 24th, 2020|AGRICULTURE, INTERNATIONAL|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

Aller à la barre d’outils