//SITUATION SÉCURITAIRE AU MALI: L’ESPOIR MALI KOURA FUSTIGE L’INERTIE DES AUTORITÉS DE LA TRANSITION !

SITUATION SÉCURITAIRE AU MALI: L’ESPOIR MALI KOURA FUSTIGE L’INERTIE DES AUTORITÉS DE LA TRANSITION !

La situation sécuritaire, qui doit être un Cheval de bataille pour les autorités de la Transition, n’a connu jusque-là aucune accalmie. Au contraire, elle se dégrade de jour en jour sous l’œil vigilant du Colonel Assimi GOITA, Vice-président de la Transition qui chapeautera cette question tout au long des 18 mois. Voyant des actions moins concrètes de nos autorités sur ce sujet, l’Espoir Mali Kura (EMK) de Cheick Oumar SISSOKO, membre du Mouvement du 05 Juin-Rassemblement des Forces Patriotiques (M5-RFP) fustige cette inertie de nos dirigeants.

Après la chute du régime Ibrahim Boubacar KEITA et l’arrivée de la Junte militaire au pouvoir, l’espoir renait chez les Maliens. Car, des militaires à l’exécutif signifierait à prendre des actes forts pour ramener la paix et la quiétude. Malheureusement, cet espoir s’amenuise peu à peu. Car, les groupes terroristes n’arrivent pas de montrer leurs muscles, principalement au Centre de notre pays. Le groupe des Colonels avec en leur tête Assimi GOITA, Chef de la Junte militaire ne semble pas suffisamment puissant. C’est pourquoi, à l’instar de plusieurs autres partis politiques et associations, le Mouvement l’Espoir Mali Kura (EMK) de Cheick Oumar SISSOKO, à travers un communiqué officiel, dénonce cette situation malheureuse.

Que dit ce communiqué ? 

“Après Ogossagou I et II, Sobanda ensuite et bien d’autres sites dans la région de Mopti, des hordes de barbares continuent à semer la désolation et à ruiner sur presque toute l’étendue de notre pays. En effet, des tueries en masse de paisibles populations, les destructions entières de villages et hameaux, les enlèvements de personnes et de bétails, semblent ne plus émouvoir les tenants de l’autorité, est-on tenté de dire au vu de la récurrence des scènes de barbarie”, a rappelé l’EMK. “Aujourd’hui, c’est la région de Ségou et plus particulièrement la localité de Farabougou (cercle de Niono) qui vit un drame innommable en ce 21ème siècle après Léré I et II, Nampala, Dioura, Diabali I et II, Sokolo I et II, Niono, Boky-wèrè. L’état de siège auquel ce paisible village est soumis depuis quelques jours par un groupe de terroristes interpelle l’état au premier degré.

Une situation inacceptable qui nous rappelle cruellement la tragédie que le camp militaire d’Aguel-hoc avait vécue du 18 au 24 janvier 2012

« En rappel le capitaine Amadou TRAORE dit Bad et une centaine de ses soldats y avaient été sauvagement massacrés. Ils n’avaient reçu aucune aide”, a-t-il souligné. “La situation de Farabougou est une nouvelle épreuve insoutenable pour notre peuple et l’état de Transition. Comme le 14 mai 2020, Espoir Mali Koura (EMK/M5 RFP) interpelle le gouvernement sur ses responsabilités pleines et entières quant à la résolution de la crise sécuritaire qui frappe toujours notre pays”, a dit le communiqué. “L’incompétence et le manque de vision de l’ancien régime d’IBK perdureraient-ils encore après le 18 août 2020 ?”, s’interroge l’EMK. Avant d’ajouter qu’en tout état de cause, EMK/M5-RFP lance un appel patriotique au sursaut national des Maliens, un sursaut à se dresser sur les remparts pour sauver la patrie en danger.

Boubacar DIARRA

By |2020-10-21T15:47:41+02:00octobre 21st, 2020|ACTUALITE|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

Aller à la barre d’outils