/, ÉDUCATION/TENTATIVES DE SABOTAGE DE L’EXAMEN DU DEF: LE MINISTRE DOULAYE KONATE MENACE DE POURSUITE JUDICIAIRE CONTRE LES AUTEURS

TENTATIVES DE SABOTAGE DE L’EXAMEN DU DEF: LE MINISTRE DOULAYE KONATE MENACE DE POURSUITE JUDICIAIRE CONTRE LES AUTEURS

L’année scolaire 2019-2020 tend vers son dernier virage. Le 12 octobre 2020, les candidats à l’examen du Diplôme d’Etudes Fondamentales (DEF) ont ouvert le bal. Ceux du Baccalauréat emboiteront le pas à partir du lundi prochain 19 octobre. Ils seront suivis des candidats du CAP, du BT et des auditeurs des IFM. Au départ de l’examen du DEF, la fuite des sujets a fait la chronique sur des réseaux sociaux. Cet acte risque de ternir l’image de l’examen, et par ricochet, des autorités chargées de l’organiser. Le nouveau ministre Doulaye KONATE brandit la menace contre les auteurs d’une telle forfaiture.

Les sujets ont-ils réellement fait fuite lors de l’examen du DEF ? Depuis le premier jour des épreuves, le lundi 12 octobre 2020, des informations ont circulé sur les réseaux sociaux selon lesquelles des sujets ont échappé à la confidentialité. La pratique et les rumeurs sont devenues une tradition depuis plus de dix ans.Mais parfois, aucune vérité n’est démontrée pour attester la divulgation. Une chose est claire : ce genre de comportement ne fait que ternir l’école. Il bafoue la crédibilité des autorités en charge des examens.   Du coup, tous les phares sont actuellement tournés sur le tout nouveau ministre de l’Education, Doulaye KONATE. On attend de lui qu’il mette fin à ce fléau. Que des enquêtes soient menées dans la plus grande transparence. Si la fuite s’avère réelle, que les fautifs soient sanctionnés avec conséquence.

Toutefois, il peut advenir que les informations balancées sur les réseaux n’aient d’objectif que discréditer les acteurs avec à leur tête le ministre

Dans ce cas, le Pr KONATE doit prendre des mesures draconiennes. Chaque auteur doit répondre de ses actes. Le comportement doit être banni à jamais. Car, c’est l’image même de l’école qui est en jeu. Heureusement, dans cette même dynamique, le Ministère de l’Education a fait un communiqué officiel hier mercredi 14 octobre 2020, c’est-à-dire, le 3ème jour du DEF. Il annonce les actions à déclencher dans les jours à venir.

Que dit ce communiqué du ministre ?

“Le ministre de l’Education Nationale informe l’ensemble des acteurs de l’Education que, depuis quelques temps, des individus mal intentionnés, s’agitent sur les réseaux sociaux dans des tentatives stériles visant à saboter les efforts de toute la nation de réaliser des évaluations de fin d’année propres et crédibles.” Le communiqué a indiqué aussi ceci : “Le ministre de l’Education Nationale se réserve le droit d’engager des poursuites judiciaires contre les auteurs de ces tentatives. Les enquêtes sont en cours et leurs conclusions seront transmises aux juridictions compétentes”. “Toute la nation sera informée des conclusions de cette démarche”, a promis le ministre KONATE. Enfin, il a rappelé son engagement à lutter contre toute impunité et par la suite, à assainir le secteur. Si le ministre arrive à mener à bout cette action, il va tout simplement redonner l’espoir à tout un peuple. Déjà, lors du lancement, le nouveau ministre avait promis un examen où tous les enfants seraient traités à égalité. Cela passera par l’éclaircissement de cette affaire.

Boubacar DIARRA

By |2020-10-15T16:35:56+02:00octobre 15th, 2020|ACTUALITE, ÉDUCATION|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

Aller à la barre d’outils